compteur
logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

30/09/2016

Bonjour

  – Quant à moy, j’estime que nos ames sont denoüées à vingt ans ce qu’elles doivent estre, et qu’elles promettent tout ce qu’elles pourront. Jamais ame, qui n’ait donné en cet aage arre bien évidente de sa force, n’en donna depuis la preuve. Les qalitez et vertus naturelles enseignent dans ce terme là, ou jamais, ce qu’elles ont de vigoureux et de beau :

                                    « Si l’espine nous pique quand nai,

                                       A pene que pique jamai »

disent-ils en Dauphiné.

                                    MONTAIGNE (Essais – I – 57)

 Voir Résonance n° 816

29/09/2016

Bonjour

  – Il faut avoir femme, enfans, biens et surtout santé, qui peut ; mais non pas s’y attacher en manière que nostre heur en despendre. Il se faut reserver une arrière boutique toute nostre, toute franche, en laquelle nous establissons nostre vraye liberrté et principale retraicte et solitude. En cette-cy faut-il prendre nostre ordinaire entretien de nous à nous mesmes, et si privé que nulle accointance ou communication estrangiere y trouve place ; discourir et y rire comme sans femme, sans enfans et sans biens, sans train et sans valets, afin que, quand l’occasion adviendra de leur perte, il ne nous soit pas nouveau de nous en passer.

               MONTAIGNE (Essais – I – 39)

 Voir Résonance n° 812

28/09/2016

Bonjour

  – Il n’ya guère moins de tourment au gouvernement d’une famille que d’un estat entier ; où que l’ame soit empeschée, elle y est toute ; et, pour estre les occupations domestiques moins importantes, elles n’en sont pas moins importunes.

               MONTAIGNE (Essais – I – 39)

Voir Résonance n° 811

 

27/09/2016

Bonjour

  – J’avois bien veu convenir en cecy la pluspart des anciennes opinions : qu’il est heure de mourir lors qu’il y a plus de mal que de bien à vivre ; et que, de conserver nostre vie à nostre tourment et incommodité, c’est choquer les loix mesmes de nature, comme disent ces vieilles règles : 

        « Ou une vie tranquille, ou une mort heureuse. »

        « Il est bien de mourir quand la vie est à charge. »

     « Mieux vaut ne pas vivre que de vivre dans le malheur. »

               MONTAIGNE (Essais – I – 33)

 Voir Résonance n° 810

26/09/2016

Bonjour

  – Or je trouve, pour revenir à mon propos, qu’il n’y a rien de barbare et de sauvage en cette nation, à ce qu’on m’en a rapporté, sinon que chacun appelle barbarie ce qui n’est pas de son usage ; comme de vray, il me semble que nous n’avons autre mire de la vérité et de la raison que l’exemple et idée des opinions et usances du païs où nous sommes. Là est toujours la parfaite religion, la parfaite police, perfect et accomply usage de toute chose. Ils sont sauvages, de mesme que nous appellons sauvages les fruits que nature, de soy et de son progrez ordinaire, a produicts : là où, à la vérité, ce sont ceux que nous avons alterez par nostre artifice et detournez de l’ordre commun, que nous devrions appeler plutost sauvages.

                MONTAIGNE (Essais – I – 31)

 Voir Résonance n°808

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique