compteur
logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

30/07/2016

Bonjour

  - Ce n'est qu'en se respectant soi-même qu'on peut exiger le respect des autres, et ce n'est qu'en croyant en soi-même qu'on peut être cru par les autres

               O.FALLACI (Lettre à un enfant jamais né)

                  Editions Flammarion-1976- page 91

 Voir Résonance n° 618

29/07/2016

Bonjour

  - [...] les avantages du mensonge sont d'un moment ; et ceux de la vérité sont éternels. [...] les suites fâcheuses de la vérité, quand elle en a, passent vite, et celles du mensonge ne finissent qu'avec lui.

                Denis DIDEROT (Le rêve de d'Alembert)

 Voir Résonance n° 615

28/07/2016

Bonjour

  - O vanité de nos pensées! O pauvreté de la gloire et de nos travaux! ô misère, ô petitesse de nos vues! Il n'y a rien de solide, que de boire, manger, vivre, aimer et dormir...

                 Denis DIDEROT (Le rêve de d'Alembert)

 Voir Résonance n° 613

27/07/2016

Bonjour

  - [...] en vérité c'est notre héroïsme désespéré que de ne vouloir pas être ce que nous sommes et c'est à dire des bêtes soumises aux règles de nature que de vouloir être ce que nous ne sommes pas et c'est à dire des hommes et tout cela pour rien car il n'y a rien qui nous y oblige car il n'y a rien car l'univers n'est pas gouverné et ne recèle nul sens que son existence stupide sous l’œil morne du néant et en vérité c'est notre grandeur que cette obéissance à la Loi que rien ne justifie et ne sanctionne que notre volonté folle et sans espoir et sans rétribution [...].

                                    Albert COHEN (Belle du Seigneur)

 

26/07/2016

Bonjour

  - Jeunes gens, vous aux crinières échevelées et aux dents, parfaites, divertissez-vous sur la rive où on s'aime à jamais, où jamais l'on ne s'aime toujours, rive où les amants rient et sont immortels, élus sur un enthousiaste quadrige, enivrez-vous pendant qu'il est temps, et soyez heureux comme furent Ariane et son Solal, mais ayez pitié des vieux, des vieux que vous serez bientôt, goutte au nez et mains tremblantes, mains aux grosses veines durcies, mains tachées de roux, triste rousseur des feuilles mortes.

              Albert COHEN (Belle du Seigneur)

 

 Voir Résonance n° 606

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique