compteur
logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

05/01/2017

Bonjour

1127 – […] pour la douleur d’un enfant qui pleure son père ou sa mère, il n’existe pas de consolation. Une mère peut conserver jusqu’à la fin de ses jours un amour vivant et inaltéré pour l’enfant qu’elle a perdu ; le cœur d’un amant peut vivre pendant toute une longue existence de souvenir de son aimée que la mort lui a ravie. Car l’amour d’une mère et l’amour d’un amant ont connu un commencement ; ils ont conquis une place dans notre vie ; ils ont rivalisé de forces avec d’autres sentiments… Mais l’amour d’un enfant pour ses parents a fait partie de son être, depuis toujours ; il l’a suivi tandis que l’enfant grandissait, sans jamais apporter à son esprit le bonheur de la nouveauté. Voilà pourquoi la douleur d’un enfant à la mort de son père ou de sa mère est lamentable et sans consolation : elle est une partie de la vie même de l’enfant qui lui est arrachée. Quand le temps aura cicatrisé la plaie ou qu’un nouvel amour remplira le vide de son cœur, ce ne sera pas la consolation, ce sera l’oubli.

               Sigrid UNSET (Printemps)

Les Presses du Compagnonnage – Prix Nobel de littérature – 1971 – page 104

 Voir Résonance n° 1127

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique