compteur
logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

08/11/2017

4111 à 4120 - F.S.Fitzgerald - Dostoïevski - H.Murakami

4111 - « Apprenons à témoigner notre amitié aux gens quand ils sont encore vivants, et non après leur mort, proposa-t-il. Pour le reste, ma règle de conduite est de ne jamais me mêler de rien. »

     F. Scott FITZGERALD (Gatsby le magnifique)

   Éditions Gallimard – Collection La Pléiade – 2012 – page 1314

 Mots clefs: amitié, mort, témoignage, vivant

 

4112 - -     Tu te rappelles le film de Walt Dysney, tu as dû le voir aussi à l'école primaire: « Le Désert Vivant »?

            -     Oui, répondis-je.

            -    Eh bien, c'est pareil. Notre monde est comme ça. Quand il pleut, les fleurs poussent, et, quand il ne pleut pas, elles fanent. Les lézards mangent les insectes, et sont mangés par les rapaces. Mais tous finissent par mourir et se dessécher. Une génération disparaît, une autre prend sa place. C'est une règle absolue. Il y a différentes façons de vivre, et différentes façons de mourir. Mais c'est sans importance. La seule chose qui reste en fin de compte, c'est le désert.

    Haruki MURAKAMI (Au sud de la frontière, à l'ouest du soleil)

   Éditions Belfond – Collection 10/18 – Domaine étranger – 2007 – page 85

 Mots clefs: désert, Disney, génération, jungle(la loi de la -), succession (- des générations), mort, vie

 

4113 - - Oui, tout finit par mourir, me dis-je. Certaines choses disparaissent comme tranchées d'un coup sec, d'autres se brouillent peu à peu et s'en vont avec le temps. Et il ne reste que le désert.

     Haruki MURAKAMI (Au sud de la frontière, à l'ouest du soleil)

   Éditions Belfond – Collection 10/18 – Domaine étranger – 2007 – page 85

 Mots clefs: désert, disparition, mort, temps

 

4114 – C'est simple: tout ce qui a une forme finit par disparaître, mais certaines pensées laissent des traces éternelles.

    Haruki MURAKAMI (Au sud de la frontière, à l'ouest du soleil)

   Éditions Belfond – Collection 10/18 – Domaine étranger – 2007 – page 112

 Mots clefs: disparition, forme, pensées, trace

 

4115 – Je caressai doucement ses épaules, ses cheveux, ses seins. C'était doux, c'était chaud, c'était sûr. Je pouvais sentir son existence sous ma paume. Mais personne ne pouvait dire combien de temps cela durerait. Tout ce qui a une forme peut disparaître à tout moment.

     Haruki MURAKAMI (Au sud de la frontière, à l'ouest du soleil)

   Éditions Belfond – Collection 10/18 – Domaine étranger – 2007 – page 146

 Mots clefs: caresse, disparaître, forme, paume, peau

 

4116 – Prenez un fait quelconque de la vie réelle, même sans rien de remarquable à première vue, et, si seulement vous avez de la force et de l'œil, vous y trouverez une profondeur que Shakespeare n'a pas.

     Fiodor DOSTOIEVSKI (Les frères Karamazov - Introduction)

   Éditions Gallimard – Collection La Pléiade – 1952 – page XV

 Mots clefs: fait (-divers), force, œil, profondeur, Shakespeare

 

4117 – Bien souvent les gens mêmes méchants, sont plus naïfs, plus simples que nous ne le pensons. Nous aussi d'ailleurs.

      Fiodor DOSTOIEVSKI (Les frères Karamazov)

   Éditions Gallimard – Collection La Pléiade – 1952 – page 8

 Mots clefs: méchanceté, naïveté, simplicité

 

4118 - - Vous avez raison, ça fait plaisir de s'offenser. Je n'avais jamais si bien entendu exprimer cela. Oui, oui, j'ai pris plaisir toute ma vie aux offenses, pour l'esthétique, car être offensé, non seulement ça fait plaisir, mais parfois c'est beau! Voilà ce que vous avez oublié, éminents starets: la beauté!

     Fiodor DOSTOIEVSKI (Les frères Karamazov )

   Éditions Gallimard – Collection La Pléiade – 1952 – pages 44/45

 Mots clefs: beauté, esthétique, offense

 

4119 - - L'amour rachète tout, sauve tout. Si moi, un pêcheur comme toi, je me suis attendri, à plus forte raison le Seigneur aura pitié de toi. L'amour est un trésor si inestimable qu'en échange tu peux acquérir le monde entier et racheter non seulement tes péchés mais ceux des autres. Va et ne crains rien.

     Fiodor DOSTOIEVSKI (Les frères Karamazov)

   Éditions Gallimard – Collection La Pléiade – 1952 – page XV

 Mots clefs: amour, attendrissement, péché, pitié, rachat, trésor

 

4120 - - Dès que je sens quelqu'un près de moi, sa personnalité opprime mon amour-propre et gêne ma liberté. En vingt-quatre heures je puis même prendre en grippe les meilleurs: l'un parce qu'il reste trop longtemps à table, un autre parce qu'il est enrhumé et ne fait qu'éternuer. Je deviens l'ennemi des hommes dès que je suis en contact avec eux. En revanche, invariablement, plus je déteste les gens en particulier, plus je brûle d'amour pour l'humanité en général.

     Fiodor DOSTOIEVSKI (Les frères Karamazov)

   Éditions Gallimard – Collection La Pléiade – 1952 – pages 59/60

 Mots clefs: amour (- de l'humanité), ennemi (- des hommes), misanthropie

16:07 Publié dans Citations | Lien permanent | Commentaires (0)

Écrire un commentaire

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique