compteur
logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

18/08/2018

4341 à 4350 - C.Bobin, Voltaire, J.W.Goethe, G.Verdi, A.Machado, G.Debord, V.Woolf

 

4341 - À quoi reconnaît-on les gens fatigués. À ce qu'ils font des choses sans arrêt. À ce qu'ils rendent impossible l'entrée en eux d'un repos, d'un silence, d'un amour. Les gens fatigués font des affaires, bâtissent des maisons, suivent une carrière. C'est pour fuir la fatigue qu'ils font toutes ces choses, et c'est en la fuyant qu'ils s'y soumettent. Le temps manque à leur temps. Ce qu'ils font de plus en plus, il le font de moins en moins. La vie manque à leur vie.

     Christian BOBIN (Une petite robe de fête)

   Collection folio – n° 2466, page 27

 Mots clefs: affaires, amour, carrière, fatigue, hyperactivité, maison, repos, silence, temps, vie

 

4342 – La plaisanterie expliquée cesse d'être plaisante.

     VOLTAIRE (Lu sur internet)

 Mot clef: plaisanterie

 

4343 - Il n'y a que le père qui n'envie pas le talent de son fils.

     Johann Wolfgang von GOETHE (Lu sur internet)

 Mot clef: envie, fils, père, talent

 

4344 - Le monde entier est une farce et l’homme est né bouffon.

     Giuseppe VERDI (Lu sur internet)

 Mots clefs: bouffon, farce, homme, monde

 

4345 - "Toi qui chemines, il n'y a pas de chemin, tu fais le chemin en marchant. "

      Antonio MACHADO (cité par E. Morin sur Internet)

 Mots clefs: but, chemin, destin, marche

 

4346 - Le baroque est l'art d'un monde qui a perdu son centre.

      Guy DEBORD (La société du spectacle)

   Éditions Gallimard – Folio – 1996 – Page 182

 Mots clefs: art, baroque, centre

 

4347 – Le dadaïsme a voulu supprimer l'art sans le réaliser; et le surréalisme a voulu réaliser l'art sans le supprimer. La position critique élaborée depuis par les situationnistes a montré que la suppression et la réalisation de l'art sont les aspects inséparables d'un même dépassement de l'art.

      Guy DEBORD (La société du spectacle)

   Éditions Gallimard – Folio – 1996 – Page 186

 Mots clefs: art, dadaïsme, réalisation, situationnisme, suppression, surréalisme

 

4348 – Le besoin de l'argent est donc le vrai besoin produit par l'économie politique, et le seul besoin qu'elle produit.

     Guy DEBORD (La société du spectacle)

   Éditions Gallimard – Folio – 1996 – Page 205

 Mots clefs: argent, besoin, économie, politique

 

4349 - - Aimer vous condamne à la solitude, se disait-elle.

     Virginia WOOLF (Mrs Dalloway)

   Éditions Gallimard – Collection La Pléiade – t I – 2012 – page 1087

 Mots clefs: amour, solitude

 

4350 - - […] les femmes vivent beaucoup plus que nous dans le passé. Elles s'attachent aux lieux; et à leur père – une femme est toujours fière de son père.

     Virginia WOOLF (Mrs Dalloway)

   Éditions Gallimard – Collection La Pléiade – t I – 2012 – page 1117

 Mots clefs: femme, lieux, passé, père

22:39 Publié dans Citations | Lien permanent | Commentaires (0)

07/08/2018

4331 à 4340 - V.Woolf, L.Chesterfield, F.Dolto, G.Debord

4331 – Si différents que soient les sexes, ils se mélangent. Dans chaque être humain se produit une vacillation d'un sexe à l'autre, et souvent ce sont les seuls vêtements qui conserve l'apparence mâle ou femelle, cependant qu'au-dessous le sexe est à l'opposé même de ce qu'il est au-dessus.

     Virginia WOOLF (Orlando)

   Éditions Gallimard – Collection La Pléiade – t II – 2012 – page 314

 Mots clefs: apparence, femelle, genre, mâle, sexe, travesti, vêtement

 

4332 - Moins nous voyons, plus nous croyons.

     Virginia WOOLF (Orlando)

   Éditions Gallimard – Collection La Pléiade – t II – 2012 – page 324

 Mots clefs: crédulité, foi, obscurantisme, savoir

 

4333 - - Les femmes ne sont que des enfants de plus grandes proportions... Un homme sensé se contentera de badiner avec elles, jouer avec elles, se pliera à leurs caprices et les flattera.

     Lord CHESTERFIELD cité par Virginia WOOLF (Orlando)

   Éditions Gallimard – Collection La Pléiade – t II – 2012 – page 330

 Mots clefs: caprice, enfant, femme

 

4334 – « Il est bien connu, dit Mr S.W. Que lorsqu'il leur manque la stimulation de l'autre sexe, les femmes ne se trouvent rien à dire entre elles. Lorsqu'elles sont seules, elles ne parlent pas, elles grattouillent. »

     Virginia WOOLF (Orlando)

   Éditions Gallimard – Collection La Pléiade – t II – 2012 – page 334

 Mots clefs: conversation, femme, stimulation

 

4335 -       - Qu'est-ce qu'une bonne mère?

    • Une mère qu'on peut quitter.

     Françoise DOLTO entendue à la radio (France Inter)

 Mots clef: mère

 

4336 - Les gens admirables en qui le système se personnifie sont bien connus pour n'être pas ce qu'ils sont; ils sont devenus grands hommes en descendant au-dessous de la réalité de la moindre vie individuelle, et chacun le sait.

    Guy DEBORD (La société du spectacle)

   Éditions Gallimard – Folio – 1996 – Page 57

 Mots clefs: admirables (gens - ), grand (homme), humilité

 

4337 – Chaque écroulement d'une figure du pouvoir totalitaire révèle la communauté illusoire qui l'approuvait unanimement, et qui n'était qu'un agglomérat de solitudes sans illusions.

     Guy DEBORD (La société du spectacle)

   Éditions Gallimard – Folio – 1996 – Page 65

 Mots clefs: communauté, pouvoir, solitude, totalitarisme

 

4338 - […] la décomposition mondiale de l'alliance de la mystification bureaucratique est, en dernière analyse, le facteur le plus défavorable pour le développement actuel de la société capitaliste. La bourgeoisie est en train de perdre l'adversaire qui le soutenait objectivement en unifiant illusoirement toute négation de l'ordre existant.

    Guy DEBORD (La société du spectacle)

   Éditions Gallimard – Folio – 1996 – Pages 108/109

 Mots clefs: adversaire, bureaucratie, capitalisme, communisme, ordre

 

4339 – Le temps est tout, l'homme n'est rien; il est tout au plus la carcasse du temps.

     Guy DEBORD (La société du spectacle)

   Éditions Gallimard – Folio – 1996 – Page 149

 Mots clefs: carcasse, homme, temps

 

4340 – La grandeur de l'art ne commence à paraître qu'à la retombée de la vie.

     Guy DEBORD (La société du spectacle)

   Éditions Gallimard – Folio – 1996 – Page 182

 Mots clefs: art, grandeur, vieillesse

17:38 Publié dans Citations | Lien permanent | Commentaires (0)

03/08/2018

4321 à 4330 - S.Zweig, M.Yourcenar, V.Woolf

4321 - […] une faute n'est pas oubliée tant que la conscience se souvient d'elle.

Stefan ZWEIG (Impatience du cœur)

Éditions Gallimard – Collection La Pléiade – t. 2 - 2013 – page 823

Mots clefs: conscience, faute, oubli

 

4322 – Dans les moments d'extrême détresse, le regard d'un animal peut être bien plus intense, je dirai presque plus éloquent que celui des hommes, cae nous confions l'essentiel de nos sentiments, de nos pensées à la parole qui transmet, tandis que l'animal non doué de langage est contraint de condenser toute son expressivité dans sa pupille.

     Stefan ZWEIG (Était-ce lui?)

   Éditions Gallimard – Collection La Pléiade – t. 2 - 2013 – page 822

 Mots clefs: animal, expressivité, homme, parole, pensée, regard

 

4323 - […] chaque homme est si bien contenu tout entier dans chaque fragment de sa vie.

     Marguerite YOURCENAR (Essais et mémoires – Sous bénéfice d'inventaire)

   Éditions Gallimard – Collection La Pléiade – 1991 – page 69

 Mots clefs: constance, vie

 

4324 - […] le philosophe a raison, selon qui une lame de couteau à peine sépare le bonheur de la mélancolie, et il poursuit en opinant que l'une est jumelle de l'autre; et tire de cela la conclusion que tous les sentiments portés à l'extrême sont parents de la folie.

     Virginia WOOLF (Orlando)

   Éditions Gallimard – Collection La Pléiade – t II – 2012 – pages 216/217

 Mots clefs: bonheur, extrême, folie, mélancolie, philosophe

 

4325 - Lorsqu'un homme atteint l'âge de trente ans, […] le temps pendant lequel il pense se fait excessivement long, le temps pendant lequel il agit se fait excessivement court.

     Virginia WOOLF (Orlando)

   Éditions Gallimard – Collection La Pléiade – t II – 2012 – page 252

 Mots clefs: action, maturité, pensée, temps, trentenaire

 

4326 – Sur l'homme obscur se déverse la suffusion miséricordieuse des ténèbres. Personne ne sait où il va ni d'où il vient. Il lui est loisible de rechercher la vérité et de la dire; lui seul est libre; lui seul est véridique; lui seul est en paix.

    Virginia WOOLF (Orlando)

  Éditions Gallimard – Collection La Pléiade – t II – 2012 – page 256

 Mots clefs: anonymat, liberté, obscurité, paix, vérité

 

4327 - « Oh! Si seulement je pouvais écrire! » s'exclama-t-elle (car elle avait l'étrange vanité propre à ceux qui écrivent de croire que tous les mots écrits sont partagés)

.   Virginia WOOLF (Orlando)

   Éditions Gallimard – Collection La Pléiade – t II – 2012 – pages 285

 Mots clefs: écriture, lecture, mots, partage, vanité

 

4328 – Il n'est pas de passion plus forte dans le cœur de l'homme que le désir de contraindre les autres à croire de la même manière que lui-même.

     Virginia WOOLF (Orlando)

   Éditions Gallimard – Collection La Pléiade – t II – 2012 – page 287

 Mots clefs: passion, prosélytisme

 

4329 – La fonction du poète est donc la plus élevée de toutes […]. Une chanson toute simple de Shakespeare a fait plus pour les pauvres et les méchants que tous les prédicateurs et les philosophes du monde.

    Virginia WOOLF (Orlando)

   Éditions Gallimard – Collection La Pléiade – t II – 2012 – page 304

 Mots clefs: chanson, philosophe, poète, prédicateur, Shakespeare

 

4330 - Si futiles qu'ils puissent paraître, les vêtements rendent, dit-on, des services plus importants que celui de nous tenir chaud. Ils modifient notre vision du monde et la vision que le monde a de nous.

     Virginia WOOLF (Orlando)

   Éditions Gallimard – Collection La Pléiade – t II – 2012 – page 313

 Mots clefs: apparence, vêtements

 

 

09:00 Publié dans Citations | Lien permanent | Commentaires (0)

29/07/2018

4311 à 4320 - S.Zweig

4311 – Le spectacle d'une cérémonie de mariage exerce toujours un étrange effet sur les jeunes filles car ce grand moment provoque une secrète solidarité féminine qui vient du fond de l'âme.

     Stefan ZWEIG (Impatience du cœur)

   Éditions Gallimard – Collection La Pléiade – t. 2 - 2013 – page 611

 Mots clefs: cérémonie, fascination, fille (jeune - ), mariage, solidarité

 

4312 - Au début, la pitié - comme la morphine – soulage le malade, est un remède, une médication, mais si l'on ne sait pas la doser, et en arrêter l'utilisation, elle devient un poison mortel. Les premières injections font du bien, calment et dissipent la douleur. Mais l'organisme - le corps aussi bien que l'âme – possède une fâcheuse propriété d'accoutumance; de même que les nerfs réclament une dose toujours accrue de morphine,, le sentiment réclame de plus en plus de pitié, et finalement plus qu'on ne peut en donner. Vient immanquablement, dans un cas comme dans l'autre, le moment où il faut dire « non » sans se préoccuper de savoir si l'autre nous voue de la haine plus féroce pour ce dernier refus que si nous ne lui avions jamais accorder notre aide.

    Stefan ZWEIG (Impatience du cœur)

   Éditions Gallimard – Collection La Pléiade – t. 2 - 2013 – page 611

 Mots clefs: addiction, âme, corps, dose, drogue, manque, morphine, pitié, poison, sentiment

 

4313 – Pour la première fois je commence à comprendre que l'on se rend coupable du pire non pas tant par méchanceté, par brutalité que, presque toujours, par veulerie.

     Stefan ZWEIG (Impatience du cœur)

   Éditions Gallimard – Collection La Pléiade – t. 2 - 2013 – page 655

 Mots clefs: brutalité, culpabilité, méchanceté, veulerie

 

4314 - C'est en cet instant que je commençai peu à peu à découvrir (chose que la littérature passe le plus souvent sous silence) que justement ces femmes laissées-pour-compte, ces stigmatisées, les laides, les fanées, les étiolées, les exclues, désirent avec une violence beaucoup plus passionnée, plus dangereuse que celles qui jouissent de la santé, qu'elles aiment d'un amour fanatique, d'un amour fatal, ténébreux et qu'aucune passion au monde n'est plus exigeante, plus désespérée que la passion, sans issue, sans espoir, de ces mal-aimées de Dieu auxquelles seul un amour partagé peut faire éprouver comme justifiée leur existence sur terre.

    Stefan ZWEIG (Impatience du cœur)

   Éditions Gallimard – Collection La Pléiade – t. 2 - 2013 – page 676

 Mots clefs: amour (- fatal), fille (vieille - ), mal-aimé, passion

 

4315 - […] c'est comme un geste atavique, la femme a pour réaction première de se refuser, et même quand elle repousse le désir le plus ardent, on ne peut la dire inhumaine. Mais il n'est rien de plus funeste que la situation inverse, quand une femme passe outre à sa pudeur en aimant un homme au point de lui dévoiler sa passion et de lui offrir son amour sans assurance de réciprocité, et que lui, l'homme courtisé, répond par la roideur et le rejet!

    Stefan ZWEIG (Impatience du cœur)

   Éditions Gallimard – Collection La Pléiade – t. 2 - 2013 – page 683

 Mots clefs: amour, atavique, désir, femme, froideur, homme, passion, rejet

 

4316 - {…] la pire violence, la plus imparable que puisse éprouver un homme, c'est d'être aimé contre son gré, le comble des tourments: se sentir coupable sans avoir commis de faute.

     Stefan ZWEIG (Impatience du cœur)

   Éditions Gallimard – Collection La Pléiade – t. 2 - 2013 – page 684

 Mots clefs: amour ( - contrarié), culpabilité, homme, refus, violence

 

4317 - - […] Quiconque un jour a été blessé par le destin reste à jamais vulnérable.

     Stefan ZWEIG (Impatience du cœur)

   Éditions Gallimard – Collection La Pléiade – t. 2 - 2013 – page 739

 Mots clefs: blessure, destin, vulnérable

 

4318 - - On ne peut pas porter secours à tous...

          - Du moins faut-il essayer […]. C'est pour cela que nous sommes sur terre. C'est le seul but de la vie.

     Stefan ZWEIG (Impatience du cœur)

   Éditions Gallimard – Collection La Pléiade – t. 2 - 2013 – page 742

 Mots clefs: altruisme, but ( - de la vie), secours

 

4319 – C'est toujours d'une prouesse physique que provient la confiance en soi.

     Stefan ZWEIG (Impatience du cœur)

   Éditions Gallimard – Collection La Pléiade – t. 2 - 2013 – page 757

 Mots clefs: confiance ( - en soi), prouesse ( - physique)

 

4320 – Comme personne ne me rappelait plus ma faute, déjà je l'oubliais moi-même. Car le cœur est capable d'oublier vite et bien ce qu'il a grand besoin d'oublier.

     Stefan ZWEIG (Impatience du cœur)

   Éditions Gallimard – Collection La Pléiade – t. 2 - 2013 – page 822

 Mots clefs: faute, oubli

 

20:00 Publié dans Citations | Lien permanent | Commentaires (0)

21/07/2018

4301 à 4310 - R.Pitti, W-E.Henley, H.Queuille, C.Darwin, G.Ricaud-François, S.Zweig,

 

4301 – Préoccupe-toi plutôt de ta Conscience que de ta réputation . Parce que ta réputation c'est ce que les autres pensent de toi.

            Ta conscience, c'est ce que tu es.

     Raphaël PITTI (dans La Croix des 30/06-1/07/2018)

 Mots clefs: conscience, réputation

 

4302 - Aussi étroit soit le chemin

           Je suis le maître de mon destin.

           Je suis le capitaine de mon âme.

     William-Ernest HENLEY (Invictus - dans La Croix des 30/06-1/07/2018)

 Mots clefs: âme, destin, responsabilité (- de sa vie)

 

4303 – Il n'est pas de problème dont une absence de solution ne puisse par venir à bout.

     Henri QUEUILLE (cité dans La Croix des 30/06-1/07/2018)

 Mots clefs: problème, solution

 

4304 – Dès qu'il y a du vivant, il y a de l'intelligence.

     Charles DARWIN (cité dans Ouest-France daté du 24/06/18)

 Mots clefs: intelligence, vie, vivant

 

4305 – Redresser son corps, c'est redresser son esprit.

    Gene RICAUD – FRANCOIS (cité dans Ouest-France daté du 24/06/18)

 Mots clefs: attitude, corps, esprit, maintien

 

4306 – […] ce seul projet d'aider et d'être désormais utile aux autres me procura une sorte d'exaltation. J'aurais voulu chanter, faire n'importe quelle folie, emporté par ce sentiment ailé de légèreté; c'est de savoir qu'on représente quelque chose pour autrui, c'est cela seul qui donne un sens et une motivation à l'existence de quelqu'un.

     Stefan ZWEIG (Impatience du cœur)

   Éditions Gallimard – Collection La Pléiade – t. 2 - 2013 – page 510

 Mots clefs: altruisme, chanter, exaltation, folie, motivation, sens (- de la vie), sentiment

 

4307 – Le malheur rend vulnérable et la souffrance permanente rend injuste. De même qu'entre le créancier et son débiteur il subsiste toujours un malaise insurmontable du fait qu'au premier, par définition, est dévolu le rôle de la générosité, quand l'autre est réduit à la dépendance, il y a chez le malade, exactement de la même façon, une irritation latente et toujours prête à exploser dès qu'il perçoit la moindre condescendance dans une prévenance serviable.

     Stefan ZWEIG (Impatience du cœur)

   Éditions Gallimard – Collection La Pléiade – t. 2 - 2013 – page 514

 Mots clefs: condescendance, dépendance, générosité, maladie, prévenance

 

4308 – La conscience trouve toujours à se soulager s'il est possible d'imputer à la victime au moins une pécadille.

    Stefan ZWEIG (Impatience du cœur)

   Éditions Gallimard – Collection La Pléiade – t. 2 - 2013 – page 593

 Mots clefs: conscience, soulagement, victime

 

4309 - […] pour peu qu'ils se complètent judicieusement, bien souvent les contraires aboutissent à la plus parfaite harmonie et ce sont les unions les plus improbables qui se révèlent les plus naturelles.

     Stefan ZWEIG (Impatience du cœur)

   Éditions Gallimard – Collection La Pléiade – t. 2 - 2013 – page 601

 Mots clefs: contraire, harmonie, union

 

4310 – Tout est possible, y compris l'impossible. Car tandis que notre science actuelle frappe en vain des deux poings sur un portail verrouillé, souvent déjà, sans qu'on le sache, une autre porte est grande ouverte sur l'arrière de la bâtisse. Si nos méthodes échouent, eh bien, trouvons-en une nouvelle, et si la science est à bout de ressources, eh bien, il reste encore le miracle – oui, il y a aujourd'hui encore des miracles dans notre médecine.

     Stefan ZWEIG (Impatience du cœur)

   Éditions Gallimard – Collection La Pléiade – t. 2 - 2013 – page 611

 Mots clefs: impossible, médecine, miracle, recherche, science

18:53 Publié dans Citations | Lien permanent | Commentaires (0)

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique