compteur
logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

23/04/2017

4021 à 4030 - J.Konrad, P.Moustiers, W.Shakespeare

4021 – On se trompe toujours un peu quand on est sûr de quelque chose.

     Pierre MOUSTIERS (La Paroi)

   Éditions Rombaldi – Bibliothèque du temps présent – 1978 – page 119

 Mots clefs: certitude, doute, erreur

 

4022 – Ces braves gens s'imaginent que l'on perd la foi comme on brise une chaîne, après une crise de conscience traversée d'éclairs. En fait, la foi vieillit, se démode comme un costume.

     Pierre MOUSTIERS (La Paroi)

   Éditions Rombaldi – Bibliothèque du temps présent – 1978 – page 219

 Mots clefs: athéisme, conscience, foi

 

4023 - Béatrice: […] Car, voyez-vous, Héro, la déclaration, la noce et le repentir se suivent comme la gigue écossaise, le menuet et le pas de cinq: la déclaration est ardente et vive comme la gigue écossaise, et tout aussi écervelée; la noce est grave et digne comme le menuet antique et solennel; et alors vient le repentir qui, avec ses mauvaises jambes, s'embrouille vite dans le pas de cinq, jusqu'à ce qu'il fasse la culbute dans le tombeau.

    William SHAKESPEARE (Beaucoup de bruit pour rien – Acte II, scène I)

   Éditions Gallimard – Collection La Pléiade – 1981 – page 1280

 Mots clefs: amour, mariage, repentir

 

4024 – Le Moine: […] il arrive toujours que nous n'estimons pas un bien à sa juste valeur, tant que nous en jouissons; mais dès qu'il nous manque, dès qu'il est perdu, ah! Alors nous en exagérons la valeur; alors nous lui découvrons le mérite qu'il ne voulait pas nous montrer quand il était à nous.

     William SHAKESPEARE (Beaucoup de bruit pour rien – Acte II, scène I)

   Éditions Gallimard – Collection La Pléiade – 1981 – pages 1313/1314

 Mots clefs: bien, estimation, juste (- valeur), valeur

 

4025 – Le scepticisme, le tonique des esprits, le tonique de la vie, l'agent de la vérité – la voie de l'art et du salut.

    Josef KONRAD (Lettre à J. Galworthy – 11/11/1901)

   Éditions Gallimard – Collection La Pléiade – 2001 – page XXXV

 Mots clefs: art, esprit, salut, scepticisme, tonique, vérité, voie

 

4026 – Quand l'amour pénètre dans le cœur d'un homme, cet homme est comme un enfant – il perd toute raison.

    Josef KONRAD (La Folie Almayer)

   Éditions Gallimard – Collection La Pléiade – 2001 – page 70

 Mots clefs: amour, enfant, homme, raison

 

4027 - […] il se rendit clairement compte des désagréments que causait l'intrusion d'une femme dans les affaires d'État. Des jeunes femmes, bien entendu. Pour la sagesse mûre de Mme Almayer et l'aptitude à l'intrigue qui vient aisément à l'esprit féminin avec les années, il éprouvait le plus sincère respect.

     Josef KONRAD (La Folie Almayer)

   Éditions Gallimard – Collection La Pléiade – 2001 – page 115

 Mots clefs: affaires (- d'État), femme, intrigue, sagesse

 

4028 - - Tu m'as expliqué hier, continuait-elle, que je ne pouvais ni comprendre ni voir l'amour que tu as pour moi; c'est bien vrai. Comment le pourrais-je? Il n'y a pas deux êtres humains qui se comprennent. On ne peut comprendre que sa propre voix.

     Josef KONRAD (La Folie Almayer)

   Éditions Gallimard – Collection La Pléiade – 2001 – page 154

 Mots clefs: amour, incompréhension, voix

 

4029 – Vraiment il est absolument déraisonnable d'exiger d'un homme qu'il pense des autres tellement plus de bien qu'il n'en peut penser de lui-même.

     Josef KONRAD (Nostromo)

   Éditions Gallimard – Collection La Pléiade – 2001 – page 596

 Mots clefs: auto-évaluation, jugement

 

4030 – L'action console. Elle est l'ennemie de la pensée et l'amie des illusions flatteuses. Ce n'est que dans l'action que nous pouvons avoir le sentiment d'être maître de notre destin.

     Josef KONRAD (Nostromo)

   Éditions Gallimard – Collection La Pléiade – 2001 – pages 614/615

 Mots clefs: action, destin, illusion, pensée

11:46 Publié dans Citations | Lien permanent | Commentaires (0)

21/04/2017

4011 à 4020 - Epictète, G.Faye, A-M. Moulin, P.Moustiers

4011 - Papa s'énervait de voir un gamin de douze ans prendre part aux conversations d'adultes. […] Gino comprenait toujours ce que disaient les grandes personnes. C'était son handicap.

     Gabriel FAYE (Petit pays)

   Éditions Grasset – 2016 – page 82

Mots clefs: handicap, précocité

 

4012 – La guerre, sans qu'on lui demande, se charge toujours de nous trouver un ennemi.

    Gabriel FAYE (Petit pays)

  Éditions Grasset – 2016 – page 133

Mots clefs: ennemi, guerre

 

4013 – Je n'avais jamais vu autant de livres en un seul lieu. Du sol au plafond.

  • Vous avez lu tous ces livres? J'ai demandé.

  • Oui. Certains plusieurs fois, même. Ce sont les grands amours de ma vie. Ils me font rire, pleurer, douter, réfléchir. Ils me permettent de m'échapper. Ils m'ont changée, ont fait de moi une autre personne.

  • Un livre peut nous changer?

  • Bien sûr, un livre peut te changer! Et même changer ta vie. Comme un coup de foudre. Et on ne peut pas savoir quand la rencontre aura lieu. Il faut se méfier, ce sont des génies endormis.

     Gabriel FAYE (Petit pays)

   Éditions Grasset – 2016 – pages 168/169

Mots clefs: bibliothèque, changer (- la vie), lecture, livre

 

4014 – J'ai vécu les plus belles années de ma vie à Kamenge, sans m 'en rendre compte, car sans cesse je pensais au jour d'après, espérant que demain serait mieux qu'hier. Le bonheur ne se voit que dans le rétroviseur. Le jour d'après? Regarde-le. Il est là.

     Gabriel FAYE (Petit pays)

   Éditions Grasset – 2016 – page 180

Mots clefs: bonheur

 

4015 – A chaque accident qui te survient, souviens-toi, en te repliant sur toi-même, de te demander quelle force tu possèdes pour en tirer usage. Si tu vois un bel homme ou une belle femme, tu trouveras une force contre leur séduction, la tempérance. S'il se présente une fatigue, tu trouveras l'endurance; contre une injure tu trouveras la patience. Et si tu prends cette habitude, les idées ne t'emporteront pas.

     EPICTETE (cité dans « Résister »)

   Éditions Autrement – Série Morales – page 15

Mots clefs: force, idées, introspection, résistance

 

4016 – Les médecins sont aujourd'hui fascinés par la prolifération des maladies auto-immunes et tentés par une interprétation psychiatrique. Ces maladies auto-immunes caractérisées par des anticorps dirigés contre le soi traduiraient un désordre intérieur, transposition des angoisses et des fantasmes d'autocastration et d'autodestruction. Il n'y a qu'un pas pour impliquer le système nerveux, régulateur des défenses immunitaires, dans l'éclosion de toute une gamme de maladies qui vont des affections inflammatoires comme la polyarthrite ou le lupus, aux grands syndromes psychiatriques et en premier lieu la schizophrénie.

     Anne-Marie MOULIN (« Une devise pour l'organisme » dans « Résister »)

   Éditions Autrement – Série Morales – page 35

Mots clefs: auto-immunité, maladies

 

4017 – La fatigue agit sur l'esprit comme l'alcool, on voit des formes imaginaires, on confond deux réalités, on se heurte à des évidences que l'on conteste.

     Pierre MOUSTIERS (La Paroi)

   Éditions Rombaldi – Bibliothèque du temps présent – 1978 – page 44

Mots clefs: alcool, esprit, fatigue, hallucination

 

4018 – Un homme qui reconnaît avoir la frousse inspire toujours un peu de confiance et de sympathie, même s'il s'agit d'un tartufe.

    Pierre MOUSTIERS (La Paroi)

   Éditions Rombaldi – Bibliothèque du temps présent – 1978 – page 51

Mots clefs: confiance, frousse, peur, sympathie

 

4019 – Il faut se méfier de la régularité et de la monotonie, sinon la vie se confond avec la pluie; on meurt sans s'en apercevoir.

    Pierre MOUSTIERS (La Paroi)

   Éditions Rombaldi – Bibliothèque du temps présent – 1978 – page 80

Mots clefs: monotonie, mort, pluie, régularité

 

4020 – Il tousse et se met à fredonner un air qu'il invente sans s'en apercevoir.

    - C'est joli, dit Philippe. Continuez!

Anthème sourit involontairement! Mais il faut éviter de tomber dans le piège. On se prend aux éloges comme à la glu.

    Pierre MOUSTIERS (La Paroi)

Éditions Rombaldi – Bibliothèque du temps présent – 1978 – pages 116/117

Mots clefs: éloge, flatterie, glu

10:00 Publié dans Citations | Lien permanent | Commentaires (0)

12/04/2017

4001 à 4010 - J.Pohier, F.Jacob, H-D.Lacordaire, E.Durkheim, G.Faye

4001 – … [La mort] est en nous, elle fait partie de notre vie, elle fait partie de nous. Elle est nous. Ni notre vie, ni nous-mêmes ne nous réduisons à elle. Mais notre vie et nous-mêmes finissons par nous réduire en elle.

    Jacques POHIER (La mort opportune)

   Éditions du Seuil – Essais – 1998 – page 32

Mots clefs: mort, vie

 

4002 – Les deux inventions les plus importantes, ce sont le sexe et la mort.

     François JACOB (cité par J.Pohier dans « La mort opportune »)

   Éditions du Seuil – Essais – 1998 – page 33

Mots clefs: mort, sexe

 

4003 – La mort est donc une bénédiction, alors que la naissance, la venue à l'existence terrestre est une malédiction.

      Jacques POHIER (La mort opportune)

    Éditions du Seuil – Essais – 1998 – page 51

  Mots clefs: bénédiction, malédiction, mort, naissance

 

4004 - […] la référence catholique à Dieu est un des systèmes les plus efficaces qu'aient inventé les humains pour tirer le tombereau de la douleur.

    Jacques POHIER (La mort opportune)

   Éditions du Seuil – Essais – 1998 – page 94

Mots clefs: catholicisme, Dieu, douleur

 

4005 - […] pour que notre mort soit la plus humaine possible, la condition est que nous puissions la faire nôtre en exerçant sur cette phase essentielle de notre vie la liberté, la responsabilité et le choix qui constituent le meilleur de la condition humaine.

     Jacques POHIER (La mort opportune)

   Éditions du Seuil – Essais – 1998 – page 114

Mots clefs: choix, condition (- humaine), euthanasie, liberté, mort, responsabilité

 

4006 - […] l'euthanasie volontaire n'est pas un choix entre la vie et la mort ni un choix de la mort contre la vie, elle est un choix entre deux façons de mourir.

     Jacques POHIER (La mort opportune)

   Éditions du Seuil – Essais – 1998 – page 154

Mots clefs: choix, euthanasie, mort, vie

 

4007 - […] [Jean Baechler - « Les suicides »] ajoute que tout suicide proclame non seulement le droit à la liberté mais aussi le droit au bonheur et à la dignité.

     Jacques POHIER (La mort opportune)

   Éditions du Seuil – Essais – 1998 – page 200

Mots clefs: Baechler, bonheur, dignité, liberté, suicide

 

4008 – Entre le fort et le faible, entre le riche et le pauvre, entre le maître et le serviteur, c'est la liberté qui opprime et la loi qui affranchit.

     Henri-Dominique LACORDAIRE (Les conférences de Carême)

   Éditions de Gigord – tome III – 1912 – page 473

Mots clefs: affranchissement, faible, fort, liberté, loi, maître, oppression, pauvre, riche, serviteur

 

4009 – Un préjugé ne disparaît pas parce qu'on découvre qu'il est irrationnel, on découvre qu'il est irrationnel parce qu'il est en train de disparaître.

     Emile DURKHEIM – cité par J.Pohier dans « La mort opportune »

   Éditions du Seuil – Essais – 1998 – page 227

Mots clefs: irrationnel, préjugé

 

4010 – La poésie n'est pas de l'information. Pourtant, c'est la seule chose qu'un être humain retiendra de son passage sur terre.

       Gabriel FAYE (Petit pays)

     Éditions Grasset – 2016 – page 16

  Mots clefs: information, poésie

10:30 Publié dans Citations | Lien permanent | Commentaires (0)

11/04/2017

3991 à 4000-A.Jenni, J.Pohier

3991 - - Vous avez un certain talent, je l'ai vu à l'œuvre, mais l'art est un état plus subtil que le talent. Pour se transformer en art, le talent doit prendre conscience de lui-même, et de ses limites, et être aimanté d'un but, qui l'oriente dans une direction indiscutable. Sinon le talent s'agite; il bavarde.

     Alexis JENNI (L'art français de la guerre)

   Éditions Gallimard – NRF – 2011 – pages 438/439

Mots clefs: art, bavardage, but, talent

 

3992 - […] n'est-ce pas la crainte perpétuelle qui s'exprime là, la crainte de toujours, que l'autre, l'autre, l'autre, ait la vraie puissance, la seule: sexuelle?

     Alexis JENNI (L'art français de la guerre)

   Éditions Gallimard – NRF – 2011 – page 459

Mots clefs: crainte, puissance (- sexuelle)

 

3993 – C'est l'avantage et l'inconvénient de vivre seul, de ne travailler que peu, d'être ainsi tout à soi. On est renvoyé à soi; et soi n'est rien.

     Alexis JENNI (L'art français de la guerre)

   Éditions Gallimard – NRF – 2011 – page 460

Mots clefs: introspection, solitude, travail

 

3994 - […] nous sommes entrelacés par la compréhension intime de la langue. Même l'affrontement ne détruit pas ce lien.

    Alexis JENNI (L'art français de la guerre)

   Éditions Gallimard – NRF – 2011 – page 461

Mots clefs: compréhension, langage, langue

 

3995 - « Tu ne peux pas vivre si tu ne penses pas à la mort »

     Alexis JENNI (L'art français de la guerre)

   Éditions Gallimard – NRF – 2011 – page 462

Mots clefs: mort, vie

 

3996 – La violence est une fonction naturelle, personne n'en est dépourvu, elle est enfermée dedans; mais si on lui lâche la bride, elle se répand, et quand on ouvre la boîte où était le ressort, on ne peut plus le plier pour la refermer.

    Alexis JENNI (L'art français de la guerre)

  Éditions Gallimard – NRF – 2011 – page 472

Mot clef: violence

 

3997 – Nous mourons à petit feu de ne plus vouloir vivre ensemble.

     Alexis JENNI (L'art français de la guerre)

   Éditions Gallimard – NRF – 2011 – page 483

Mots clefs: communauté, société

 

3998 – On n'apprend pas impunément la liberté, l'égalité et la fraternité à des gens à qui on les refuse.

     Alexis JENNI (L'art français de la guerre)

   Éditions Gallimard – NRF – 2011 – page 525

Mots clefs: égalité, exemple, fraternité, liberté, pédagogie

 

3999 – Peindre permet d'atteindre cet état merveilleux où la langue s'éteint.

      Alexis JENNI (L'art français de la guerre)

   Éditions Gallimard – NRF – 2011 – page 572

Mots clefs: langue, peinture

 

4000 - Nous n'avons pas personnellement demandé à naître. Nous n'avons pas personnellement demandé à être mortels: cela fait partie de la vie qui nous a été donnée le jour de notre conception. Mais, ce même jour, il nous a été donné de pouvoir devenir un être humain. Or, ce qui fait la grandeur de l'être humain, c'est de pouvoir être – autant que faire se peut – librement responsable de ses actes?

     Jacques POHIER (La mort opportune)

   Éditions du Seuil – Essais – 1998 – pages 24/25

Mots clefs: conception, être humain, liberté, responsabilité

 

 

 

 

15:44 Publié dans Citations | Lien permanent | Commentaires (0)

19/03/2017

Citations-3981 à 3990 - A.Jenni

 3981 – Le silence est la propreté de l'esprit.

      Alexis JENNI (L'art français de la guerre)

   Éditions Gallimard – NRF – 2011 – page 61

Mot clef: silence

 

3982 - La capacité d'obéir est infinie, c'est un des traits humains les mieux partagés; on peut toujours compter sur l'obéissance […] L'obéissance est inscrite si profond dans le moindre de nos gestes qu'on ne la voit même plus. On suit.

     Alexis JENNI (L'art français de la guerre)

   Éditions Gallimard – NRF – 2011 – page 92

Mot clef: obéissance

 

3983 – On ne peut pas concevoir ce que la langue ne dit pas.

      Alexis JENNI (L'art français de la guerre)

   Éditions Gallimard – NRF – 2011 – page 111

Mots clefs: langue, mot

 

3984 – L'engueulade de couple est aussi codifiée que les danses symboliques de l'Inde: mêmes poses, mêmes gestes, mêmes mots qui font signe. Tout renvoie à des habitudes de représentation, et tout est dit sans qu'on ait besoin de le dire.

     Alexis JENNI (L'art français de la guerre)

   Éditions Gallimard – NRF – 2011 – page 61

Mots clefs: couple, geste, scène de ménage

 

3985 – Les odeurs sont des particules volatiles, elles s'enfuient des formes matérielles pour constituer en l'air une image que l'on perçoit dans le creux de l'âme.

      Alexis JENNI (L'art français de la guerre)

   Éditions Gallimard – NRF – 2011 – page 124

Mot clef: odorat

 

3986 – La France est l'usage du français. La langue est la nature où nous grandissons; elle et le sang que l'on transmet et qui nous nourrit.

      Alexis JENNI (L'art français de la guerre)

   Éditions Gallimard – NRF – 2011 – page 197

Mot clef: français, France, langue

 

3987 - […] peut-être les individus ne sont-ils que les circonstances dans lesquelles ils apparaissent.

      Alexis JENNI (L'art français de la guerre)

   Éditions Gallimard – NRF – 2011 – page 216

Mots clefs: circonstances, être, individu

 

3988 – Comment supporterais-je cet encombrement qu'est l'autre, si le désir que j'ai de lui ne me fait pas tout lui pardonner? Comment vivre avec ceux que je croise si je ne peux les effleurer des yeux, les suivre des yeux, aimer et souhaiter leur passage, car simplement les voir réveille déjà mon corps? Comment? Si l'amour n'est pas possible entre nous, que reste-t-il?

      Alexis JENNI (L'art français de la guerre)

   Éditions Gallimard – NRF – 2011 – page 235

Mots clefs: amour, désir, encombrement (de l'autre), pardon

 

3989 – Ils ne disent même plus le peuple: les masses, disent-ils. Moi je pense chaque homme comme source unique de vie. Chaque homme vaut d'être sauvé, épargné, aucun ne peut être interchangé, car la vie peut jaillir de lui à tout moment, au moment surtout d'être écrasé, et la vie qui jaillit d'un seul homme est la vie tout entière. On peut appeler cette vie: Dieu.

      Alexis JENNI (L'art français de la guerre)

   Éditions Gallimard – NRF – 2011 – page 300

Mots clefs: dieu, individu, masse, peuple

 

3990 - - Tu crois en Dieu, Montbellet?

    • Je n'en ai pas besoin. Le monde va bien tout seul. La beauté m'aide davantage à vivre.

    • La beauté aussi on peut l'appeler: Dieu.

      Alexis JENNI (L'art français de la guerre)

   Éditions Gallimard – NRF – 2011 – pages 300/301

Mots clefs: beauté, Dieu

16:38 Publié dans Citations | Lien permanent | Commentaires (0)

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique