compteur
logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

18/08/2017

4091 à 4100 - A.Dumas, A.Barrico, F.Saldmann, B.Franklin, M.-C.Blais

4091 – En général, on ne demande de conseils, disait-il, que pour ne pas les suivre; ou, si on les a suivis, que pour avoir quelqu'un à qui l'on puisse faire le reproche de les avoir donnés.

     Alexandre DUMAS (Les Trois Mousquetaires)

   Éditions Gallimard – Collection La Pléiade – 2004 – page 386

 Mots clefs: conseil, reproche

 

4092 – - Alors, dit d'Artagnan en laissant tomber son bras avec découragement, il est inutile de lutter plus longtemps; autant vaut que je me brûle la cervelle et que ce soit fini!

- C'est la dernière sottise qu'il faut faire, dit Athos, attendu que c'est la seule à laquelle il n'y ait pas de remède.

    Alexandre DUMAS (Les Trois Mousquetaires)

   Éditions Gallimard – Collection La Pléiade – 2004 – page 386

 Mots clefs: remède, suicide

 

4093 – Eh! Messieurs! Faisons donc la part des évènements. La vie est un chapelet de petites misères que le philosophe égrène en riant. Soyez philosophes comme moi, Messieurs, mettez-vous à table et buvons; rien ne fait paraître l'avenir couleur de rose comme de le regarder à travers un verre de chambertin.

     Alexandre DUMAS (Les Trois Mousquetaires)

   Éditions Gallimard – Collection La Pléiade – 2004 – page 499

 Mots clefs: avenir, ébriété, joie, misère, philosophe, rire, vie, vin

 

4094 - - Je dois vous communiquer quelque chose de très important, monsieur. Nous sommes tous répugnants. Nous sommes tous merveilleux, et nous sommes tous répugnants.

     Alessandro BARRICO (Soie)

   Éditions Gallimard – Collection folio – 2001 – pages 89/90

 Mots clefs: humanité, merveilleux, répugnant

 

4095 – Comme le désespoir était un excès qu'il ne connaissait pas, il se pencha sur ce qui lui était resté d sa vie, et recommença à en prendre soin, avec la ténacité inébranlable d'un jardinier au travail, le matin qui suit l'orage.

    Alessandro BARRICO (Soie)

   Éditions Gallimard – Collection folio – 2001 – pages 135/136

 Mots clefs: désespoir, jardinier, résistance, ténacité, volonté

 

4096 – Le monde parfait n'existe pas. Nous vivons dans un environnement instable, tant au niveau affectif que matériel. L'objectif n'est pas de changer le monde, mais d'apprendre à vivre en harmonie avec ce qui nous entoure. Il faut trouver son centre de gravité et d'équilibre au milieu du désordre ambiant.

     Frédéric SALDMANN (Votre santé sans risque)

   Éditions Albin Michel - 2017 – pages 11/12

 Mots clefs: centre de gravité, désordre, environnement, équilibre, harmonie, monde, objectif, perfection

 

4097 - Il ne faut pas culpabiliser en pensant que l'on n'a pas effectué le bon choix. Ils correspondaient à ce que nous étions alors et pas à ce que nous sommes devenus aujourd'hui.

     Frédéric SALDMANN (Votre santé sans risque)

   Éditions Albin Michel - 2017 – page 13

 Mots clefs: choix, culpabilité

 

4098 - Le bon sens, tout le monde en a besoin, peu l'ont, et chacun croit l'avoir...

     Benjamin FRANKLIN (cité dans « Votre santé sans risque » de F. Saldmann)

   Éditions Albin Michel - 2017 – page 117

 Mots clefs: sens (bon - )

 

4099 – L'accumulation des affaires personnelles fait perdre de la mobilité et de la liberté, comme un oiseau dont on alourdirait les ailes et qui n'arriverait plus à s'envoler.

     Frédéric SALDMANN (Votre santé sans risque)

   Éditions Albin Michel - 2017 – page 120

 Mots clefs: accumulation, enrichissement, liberté, mobilité

 

4100 – L'intelligence est souvent nuisible à l'amour.

     Marie-Claire BLAIS (cité dans « Votre santé sans risque » de F. Saldmann)

   Éditions Albin Michel - 2017 – page 143

 Mots clefs: amour, intelligence

09:25 Publié dans Citations | Lien permanent | Commentaires (0)

28/07/2017

4081 à 4090 - C.Dickens,T.de Quincey,F.Bacon,F.Guizot,A.Dumas

4081 - - Vous possédez la sagesse de l'amour, répondit le chanoine mineur, et c'est la plus grande qui ait jamais été connue sur cette terre, souvenez-vous-en.

     Charles DICKENS (Le Mystère d'Edwin Drood)

   Édition Gallimard – Collection La Pléiade – 1991 – page 1085

 Mots clefs: amour, sagesse

 

4082 – Il était fidèle à son devoir, simplement et résolument, dans les circonstances importantes comme dans les plus insignifiantes. Ainsi en est-il toujours pour les âmes droites. Oui, il en fut, il en est, il en sera toujours ainsi pour toutes les âmes droites. Rien n'est petit pour ceux qui sont véritablement grands par l'esprit.

    Charles DICKENS (Le Mystère d'Edwin Drood)

   Édition Gallimard – Collection La Pléiade – 1991 – page 1178

 Mots clefs: devoir, droiture, fidélité

 

4083 - - Oui, c'est de l'opium, mon chéri. Ni plus, ni moins. Et c'est comme pour les créatures humaines sur un point, c'est qu'on entend toujours répéter tout le mal qu'on peut dire de l'opium, mais rarement le bien qu'on peut dire en sa faveur.

     Charles DICKENS (Le Mystère d'Edwin Drood)

   Édition Gallimard – Collection La Pléiade – 1991 – page 1262

 Mots clefs: médisance, opium

 

4084 - « Quel est le seul fardeau que la fortitude humaine ne saurait supporter? ». Je répondrais aussitôt: « C'est le fardeau de l'incommunicabilité. ».

     Thomas de QUINCEY (Confession d'un mangeur d'opium anglais)

   Édition Gallimard – Collection La Pléiade – 2011 – page 115

 Mots clefs: fardeau, incommunicabilité, insupportable

 

4085 – En bref, et pour tout résumer d'un mot, un homme ivre, ou tendant à l'ivresse, se trouve (et se sent) dans un état qui sollicite la suprématie de la partie simplement humaine, et trop souvent la partie animale, de sa nature, tandis que le mangeur d'opium […] sent que la partie divine de sa nature est souveraine, c'est-à-dire que les sentiments moraux jouissent d'une sérénité sans nuages, et que, dominant tout brille, en majesté, la grande lumière de l'intelligence.

     Thomas de QUINCEY (Confession d'un mangeur d'opium anglais)

   Édition Gallimard – Collection La Pléiade – 2011 – page 187

 Mots clefs: intelligence, ivresse, lumière, nature ( - de l'homme), opium

 

4086 – De façon générale, l'impression qui se gravait dans mon esprit était que les pauvres sont, de point de vue pratique, plus philosophes que les riches, qu'ils font preuve, plus volontiers, et avec meilleure grâce, de résignation devant ce qu'ils considèrent comme des maux irrémédiables ou des pertes irréparables.

     Thomas de QUINCEY (Confession d'un mangeur d'opium anglais)

   Édition Gallimard – Collection La Pléiade – 2011 – page 196

 Mots clefs: pauvre, philosophe, résignation, riche

 

4087 – Il est aussi naturel de mourir que de naître, et pour un nourrisson l'un est peut-être aussi douloureux que l'autre.

    Francis BACON (cité par T. de Quincey (Confession d'un mangeur...)

   Édition Gallimard – Collection La Pléiade – 2011 – page 254

 Mots clefs: douleur, mort, naissance, nourrisson

 

4088 – On veut des romans, que ne regarde-t-on l'histoire? Là aussi on trouverait la vie intime avec les scènes les plus variées et les plus dramatiques, le cœur humain avec ses passions les plus vives et les plus douces, et de plus un charme souverain, le charme de la réalité.

     François GUIZOT cité par G.Sigaux (préface des « Trois mousquetaires »)  

  Éditions Gallimard – Collection Gallimard – 2004 – page 9

Mots clefs: histoire, roman

 

4089 – Quiconque tremble une seconde, laisse peut-être échapper l'appât que, pendant cette seconde justement, la fortune lui tendait.

     Alexandre DUMAS (Les Trois Mousquetaires)

   Éditions Gallimard – Collection Gallimard – 2004 – page 9

 Mots clefs: destin, fortune, opportunisme

 

4090 – Un bas fin et blanc, une robe de soie, une guimpe de dentelle, un joli soulier au pied, un frais ruban sur la tête, ne font point jolie une femme laide, mais font belle une femme jolie […]

     Alexandre DUMAS (Les Trois Mousquetaires)

   Éditions Gallimard – Collection Gallimard – 2004 – page 124

 Mots clefs: atours, beauté, élégance, laideur

 

16:06 Publié dans Citations | Lien permanent | Commentaires (0)

19/07/2017

4071 à 4080- R.Deforges, C.Dickens

4071 – - Cependant, pour m'avoir révélé ce que moi seul savait, il faut bien que [Jeanne d'Arc] soit un peu sorcière...

- Taisez-vous, mon fils, chuchota Yolande d'Aragon en posant un doigt sur les lèvres du roi. Toutes les femmes ne le sont-elles pas un peu?...

     Régine DEFORGES (La Hire ou la colère de Jeanne)

   Édition France-loisirs – Arthème Fayard – 2005 – page 120

 Mots clefs: femme, Jeanne d'Arc, secret, sorcière

 

4072 – Car le seul mal s'arrête souvent à lui-même et meurt avec son auteur, mais le bien jamais.

     Charles DICKENS (L'Ami commun)

   Édition Gallimard – Collection La Pléiade – 1991 – page 120

 Mots clefs: bien, mal

 

4073 – Rien n'est plus facile en ce monde que de réussir à mécontenter sa famille quand on a une famille qui veut se débarrasser de vous.

     Charles DICKENS (L'Ami commun)

   Édition Gallimard – Collection La Pléiade – 1991 – pages 315/316

 Mot clef: famille

 

4074 – Le renard le plus rusé vaut rarement l'âne le plus stupide quand il s'agit de s'enrichir.

     Charles DICKENS (L'Ami commun)

   Édition Gallimard – Collection La Pléiade – 1991 – page 320

 Mots clefs: âne, cupidité, enrichissement, renard, ruse

 

4075 – Le coup de foudre est une expression éculée qui a été bien assez débattue; il suffit de dire que chez certaines natures où le feu couve en cachette […], cette passion s'embrase brutalement, et s'attise comme le feu dans un vent furieux, alors que d'autres passions, si celle-là n'avait pas pris le dessus, auraient pu être tenues en bride. De même qu'une foule de natures faibles et moutonnières sont toujours en attente, prêtes à perdre la raison à la première idée fausse qui se trouvera avancée […], de même ces natures moins banales peuvent rester en attente pendant des années, prêtes sous l'effet d'un contact instantané à prendre feu brusquement.

    Charles DICKENS (L'Ami commun)

   Édition Gallimard – Collection La Pléiade – 1991 – pages 402/403

 Mots clefs: amour, foudre (coup de - ), passion, patience

 

4076 – Il n'est personne qui ne serve à quelque chose en ce monde, réplique le secrétaire, s'il allège le fardeau pour quelqu'un d'autre.

     Charles DICKENS (L'Ami commun)

   Édition Gallimard – Collection La Pléiade – 1991 – page 615

 Mots clefs: altruisme, bienveillance

 

4077 – On n'arrive pas sans peine à apprendre; et la vie n'est rien d'autre qu'un long apprentissage.

     Charles DICKENS (L'Ami commun)

   Édition Gallimard – Collection La Pléiade – 1991 – page 807

 Mots clefs: apprentissage, vie

 

4078 - […] un mensonge pieux qu'on répète semble presque devenir un mensonge impie quand on n'a pas l'habitude.

    Charles DICKENS (L'Ami commun)

   Édition Gallimard – Collection La Pléiade – 1991 – page 883

 Mot clef: mensonge

 

4079 – Car le Temps ne se soucie pas de savoir si les eaux de la vie sont hautes ou basses, si elles réfléchissent les lumières des cieux ou leurs ténèbres, si les pauvres plantes qui y poussent sont des fleurs ou de mauvaises herbes, si elles font un crochet là, si elles coulent à grand bruit ou en silence, si elles sont agitées ou paisibles, car leur cours a un terme unique et certain, si multiples que soient leurs sources et leurs figures.

    Charles DICKENS (Le Mystère d'Edwin Drood)

   Édition Gallimard – Collection La Pléiade – 1991 – page 887

 Mots clefs: cours (de la vie), eaux (de la vie), temps

 

4080 – On a souvent remarqué que les femmes possèdent le curieux pouvoir de deviner le caractère des hommes, pouvoir qui semble inné et instinctif, car il ne résulte pas d'un patient processus de raisonnement, ne peut pas se justifier d'une façon claire et satisfaisante et les amène à prononcer des jugements avec une extrême assurance, même en face des observations accumulées par l'autre sexe. Mais ce qu'on a moins souvent remarqué, c'est que ce pouvoir (faillible comme toutes les autres facultés humaines) est en général absolument incapable de réviser ses jugements; et que, quand il a émis une opinion défavorable, dont toutes les lumières humaines ont démontré par la suite qu'elle était erronée, on ne saurait le distinguer d'une prévention, car en pareil cas une femme se refuse toujours résolument à reconnaître son erreur.

     Charles DICKENS (Le Mystère d'Edwin Drood)

   Édition Gallimard – Collection La Pléiade – 1991 – pages 1073/1074

 Mots clefs: entêtement, erreur, femme, intuition

14:32 Publié dans Citations | Lien permanent | Commentaires (0)

05/07/2017

4061 à 4070 - J.Levi, Sun Tzu, T. de Quincey

4061 - Le discours sur la guerre chinois se résorbe dans une théorie de la non-guerre, puisque tout-combat, en tant que source de malheurs, doit se gagner avant même d'être livré.

     Jean LEVI (Supplément Psychologies n°67 page 2)

  Mots clefs: combat, guerre, non-guerre, victoire

 

4062 – Être victorieux dans tous les combats n'est pas le fin du fin;soumettre l'ennemi sans croiser le fer, voilà le fin du fin.

    SUN TZU (L'art de la guerre- dans le supplément Psychologies n°67 page 8)

  Mots clefs: combat, ennemi, victoire

 

4063 – Qui connaît l'autre et se connaît, en cent combats ne sera point défait; qui ne connaît l'autre mais se connaît, sera vainqueur une fois sur deux; qui ne connaît pas plus l'autre qu'il ne se connaît sera toujours défait.

    SUN TZU (L'art de la guerre- dans le supplément Psychologies n°67 page 9)

  Mots clefs: combat, connaissance, défaite, victoire

 

4064 – La guerre a le mensonge pour fondement et le profit pour ressort; elle demande que l'on sache se diviser et se regrouper au gré ds mouvements de l'adversaire.

     SUN TZU (L'art de la guerre- dans le supplément Psychologies n°67 page 14)

  Mots clefs: adversaire, division, guerre, mensonge, profit, regroupement, stratégie

 

4065 - […] un grand danger menace aujourd'hui le système de notre société en Grande-Bretagne à cause de la stricte séparation entre nos classes instruites et laborieuses, et il faut établir un mode de relation conciliant davantage ces deux parties égales de notre corps social, sinon nous aurons une épouvantable révolution.

     Thomas de QUINCEY (Confession d'un mangeur d'opium anglais)

   Édition Gallimard – Collection La Pléiade – 2011 – page 38

Mots clefs: classes sociales, corps social, Grande-Bretagne, relation, révolution

 

4066 - […] lorsque l'objet d'un amour passionné s'est fané pour devenir une ombre, la passion enflammé peut-elle encore survivre elle-même comme une abstraction, put-elle encore pleurer les torts qu'elle a subi, encore crier séparation.

    Thomas de QUINCEY (Confession d'un mangeur d'opium anglais)

   Édition Gallimard – Collection La Pléiade – 2011 – page 46

Mots clefs: amour, passion

 

4067 - Évoquez le plus grandiose de tous les spectacles de la terre; ce spectacle, quel est-il? C'est le soleil allant à son coucher. Évoquez le plus grandiose de tous les sentiments de l'homme; ce sentiment, quel est-il? C'est que l'homme doit oublier sa colère avant que de se coucher pour dormir.

     Thomas de QUINCEY (Confession d'un mangeur d'opium anglais)

   Édition Gallimard – Collection La Pléiade – 2011 – page 90

Mots clefs: coucher, colère, dormir, oubli, sentiment, spectacle

 

4068 – Je me rappelai ce grand avertissement romain, comme un oracle inspirant la peur: Nescit vox missa reverti. (une fois prononcée, une parole est irrévocable), glacial arrêt des élans d'espoir trop sanguins qui sous bien des formes m'obsédaient.

     Thomas de QUINCEY (Confession d'un mangeur d'opium anglais)

   Édition Gallimard – Collection La Pléiade – 2011 – page 94

Mots clefs: confiance, irrévocable, parole (- donnée)

 

4069 - […] les actes innombrables décidant de votre choix prennent de nouveaux visages et s'évaluent diversement aux diverses étapes de la vie - […] ils changent avec les heures changeantes.

     Thomas de QUINCEY (Confession d'un mangeur d'opium anglais)

   Édition Gallimard – Collection La Pléiade – 2011 – page 94

Mots clefs: actes, adaptation, changement, choix, étape (- de la vie)

 

4070 – En fait, chaque chemin compliqué que vous n'avez pas essayé dans la vie, alors qu'il s'agissait dès le début, d'un choix arbitraire que de l'emprunter ou de l'éviter, s'avère traverser une immense forêt hercynienne, qui n'a pas été explorée ni cartographiée, et où chacun des détours successifs de votre progression vous laisse face à de nouvelles attentes de ce qui doit ensuite arriver et, par conséquent, face à des changements dans l'appréciation de tout ce qui a déjà été traversé.

     Thomas de QUINCEY (Confession d'un mangeur d'opium anglais)

   Édition Gallimard – Collection La Pléiade – 2011 – page 114

Mots clefs: changement, choix, progression, vie

 

09:00 Publié dans Citations | Lien permanent | Commentaires (0)

28/05/2017

4051 à 4060 - Aretin, L.Massignon, F.Beigbeder, La Hougue (de-), F.Benslama, P.Valéry, F.Hollande, F.Evin

4051 – La religieuse trahit ses vœux et la femme mariée assassine le sacrement du mariage; alors que la putain ne trompe ni monastère, ni mari; au contraire, elle fait comme le soldat, qui est payé pour faire du mal et, ce faisant, n'est pas considéré comme un malfaiteur, car sa boutique ne vend que ce qu'on attend d'elle qu'elle vende!

    ARETIN (Troisième journée)

   Éd. Gallimard – Coll. La Pléiade – Conteurs italiens de la Renaissance - 1993 – page 534

Mots clefs: mariage, putain, religieuse, sacrement, soldat, vœux

 

4052 - […] si la chrétienté est, fondamentalement, l'acceptation et l'imitation du Christ, avant l'acceptation de la Bible, en revanche l'islam est l'acceptation du Coran avant l'imitation du Prophète.

     Louis MASSIGNON (Situation de l'Islam p.9; Opera Minora I p.16)

  Mots clefs: bible, Christ, Coran, Islam, prophète, religion

 

4053 – Le premier livre jamais écrit, il y a quatre mille ans, est l' «Epopée de Gilgamesh ». Il y est déjà question de vigne et de vin! On explique à Gilgamesh qu'il va mourir et que, en attendant, il vaut mieux qu'il profite de la vie. En gros: « Bois un coup! » C'est la morale de cette histoire... Le vin a toujours été un gage de civilisation et de savoir-vivre, et puis aussi de vivre l'instant présent.

      Frédéric BEIGBEDER (Le « Monde » daté du 23 mai 2017)

  Mots clefs: boire, épopée, Gilgamesh, savoir-vivre, vigne, vin

 

4054 – C'est fou comme les gens qui n'ont rien à dire n'arrivent plus à s'arrêter.

Catherine de LA HOUGUE (Le « Monde » daté du 6 août 2016)

Mots clefs: bavardage, logorrhée

 

4055 – Lorsque Napoléon arrive en Égypte, il commet des massacres épouvantables puis réunit tous les cheikhs du Caire et leur dit en substance: « Vous étiez une grande civilisation, mais maintenant vous n'avez plus rien, qu'est-ce qui vous reste? » Et le grand cheikh du Caire de répondre: « Nous avons le Coran. ». Napoléon ironise: « Est-ce que, dans le Coran, il y a comment fondre le canon? » Tous les cheikhs lui rétorquent en chœur que oui.

     Fethi BENSLAMA (Le « Monde » daté du 6 août 2016)

  Mots clefs: Caire (Le-), canon, cheikh, civilisation, Coran, Égypte, Islam, Napoléon

 

4056 – Nous autres, civilisations, nous savons maintenant que nous sommes mortelles. […] Nous sentons qu'une civilisation a la même fragilité qu'une vie.

     Paul VALERY (cité dans le « Monde » daté du 15 septembre 2016)

  Mot clef: civilisation

 

4057 – La France doit cesser d'interpréter ce qu'elle a été pour croire à ce qu'elle peut être. Cesser de se complaire dans ce qu'elle pense être son malheur alors qu'elle porte l'idée même du bonheur.

      François HOLLANDE (cité dans le « Monde » daté du 16 septembre 2016)

  Mots clefs: bonheur, France, malheur

 

4058 - […] la France, c'est une idée. Une idée qui a permis de rassembler des citoyens venant d'origines multiples, de parcours différents, de métissages, et qui ont formé une nation unie par des valeurs et un projet collectif.

    François HOLLANDE (cité dans le « Monde » daté du 16 septembre 2016)

 Mots clefs: citoyen, métissage, nation, projet, valeurs

 

4059 – La fraternité ce n'est pas la générosité, ce n'est pas la solidarité, c'est le sentiment d'être ensemble, frères de destin. C'est ce qu'il y a de plus fort dans la République.

      François HOLLANDE (cité dans le « Monde » daté du 16 septembre 2016)

  Mots clefs: ensemble, fraternité, générosité, République, solidarité

 

4060 – La poésie des ruines, comme aimait les peindre l'artiste Hubert Robert au XVIIIème siècle, réside dans la force de la nature prenant possession de l'œuvre humaine.

     Florence EVIN (dans le « Monde » daté du 16 septembre 2016)

 Mots clefs: H.Robert, ruines

 

09:03 Publié dans Citations | Lien permanent | Commentaires (0)

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique