compteur
logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

19/10/2017

4101 à 4110 - Faulkner, Y.Leroy, J.Konrad,F.S.Fitzgerald

4101 Probable que sur n'importe quel sujet, un homme qui parle beaucoup ne trouve jamais le temps d'apprendre autre chose que des mots.

    Mots clefs: logorrhée, mots, parole

   FAULKNER (Nouvelles – Chevelure)

  Éditions Gallimard – Collection La Pléiade – 2017 – page 303

 

4102 – Les filles c'est pas comme les garçons. Les filles ça naît sevré, les garçons ils ne le sont jamais. Prenez un type de soixante ans, le diable m'emporte s'il ne retourne pas dans sa voiture d'enfant en un clin d'œil.

    FAULKNER (Nouvelles – Chevelure)

   Éditions Gallimard – Collection La Pléiade – 2017 – page 303

 Mots clefs: enfance, fille, garçon, régression, sevrage

 

4103 – Ce n'est pas qu'elle ait été mauvaise. Ça n'existe pas une fille née mauvaise, parce qu'elles sont toutes nées mauvaises, nées avec le mal en elles. Le tout est qu'elles se marient avant que l'abcès du mal ne crève naturellement.

    FAULKNER (Nouvelles – Chevelure)

   Éditions Gallimard – Collection La Pléiade – 2017 – page 303

 Mots clefs: fille, mal, mariage

 

4104 – C'est pas croyable à quel point les gens qui aiment une femme se font rouler par elle.

     FAULKNER (Nouvelles – Chevelure)

   Éditions Gallimard – Collection La Pléiade – 2017 – page 305

 Mots clefs: amour, femme

 

4105 - […] elle avait fini par se faire engrosser. C'est du moins ce qu'on disait. Moi, je n'en sait rien, sauf que la plupart des bruits qui courent sur les filles, les femmes, ça n'est que jalousie et revanche de la part de celles qui n'osent pas et de celles qui n'y sont pas parvenues.

     FAULKNER (Nouvelles – Chevelure)

   Éditions Gallimard – Collection La Pléiade – 2017 – page 312

 Mots clefs: jalousie, femme, fille, rumeur

 

4106 - « L'histoire, disait-il en citant Melville, doit ses rares périodes de paix aux oisifs et à tous ceux qui n'agissent pas en sauveteurs du monde. »

     Yves LEROY (Le Petit Chapeau rond rouge)

   Éditions Baleine – Le Seuil – Grains – 2002 – page 162

 Mots clefs: histoire, Melville, oisif, paix, sauveteur (- du monde)

 

4107 – La tâche que je m'efforce d'accomplir consiste, par le seul pouvoir des mots écrits, à vous faire entendre, à vous faire sentir, et, avant tout, à vous faire voir. Cela et rien d'autre, mais c'est immense!

     Josef KONRAD (Le Nègre du Narcisse - Préface)

   Éditions Gallimard – Collection La Pléiade – 2001 – page 495

 Mots clefs: écrivain, lecture, mots

 

4108 - « Et j'aime les grandes fêtes. Elles sont si intimes. Dans les soirées où il y a peu de monde, on n'a aucune intimité. »

     F. Scott FITZGERALD (Gatsby le magnifique)

   Éditions Gallimard – Collection La Pléiade – 2012 – page 1213

 Mots clefs: fête, intimité, soirée

 

4109 – Nul feu, nulle glace ne rivalisera jamais en intensité avec la foule des chimères qui se pressent dans un cœur d'homme.

    F. Scott FITZGERALD (Gatsby le magnifique)

   Éditions Gallimard – Collection La Pléiade – 2012 – page 1251

 Mots clefs: cerveau, chimère, cœur, inconscient

 

4110 - […] Il m'apparut que ce qui sépare le plus profondément les hommes n'est pas à chercher dans l'intelligence ou la race; c'est la différence entre les malades et les bien-portants. Wilson était si malade qu'il avait l'air d'un coupable auquel on n'a pas envie de pardonner […].

     F. Scott FITZGERALD (Gatsby le magnifique)

   Éditions Gallimard – Collection La Pléiade – 2012 – page 1274

 Mots clefs: bien-portant, différence, intelligence, malade, race

15:25 Publié dans Citations | Lien permanent | Commentaires (0)

18/10/2017

Bonjour

  – La compréhension de données particulières ne peut être pertinente que chez celui qui entretient et cultive son intelligence générale, qui mobilise ses connaissances d’ensemble dans chaque cas particulier.              

           Edgar MORIN (dans le Courrier de l’UNESCO-février 1996)

 Voir Résonance n° 2338

17/10/2017

Bonjour

              – Les livres font ceci, ils propagent le silence.

              Julien GREEN (Journal – La bouteille à la mer)

       Editions Gallimard – Collection la Pléiade – 1990 – page 220

 Voir Résonance n° 2314

12/10/2017

Bonjour

  – Quelqu’un disait avant 1914 : « L’Amérique pourrira avant d’être mûre. » Ce qui me paraît absurde, mais peut-être vrai en ce qui concerne New-York.

                        Julien GREEN (Journal – La terre est si belle)

                   Ed. Gallimard – Coll. la Pléiade – 1990 – page 303

 Voir Résonance n° 2321

11/10/2017

Bonjour

 – Ce qui me frappe aujourd’hui, c’est la soudaineté avec laquelle disparaît la jeunesse. Il arrive un moment, une heure, une minute presque, où l’on passe dans les rues comme un fantôme. Personne ne vous voit plus, alors que jeune homme on cueillait tous les regards avec une indifférence olympique. C’est le même imprévu en ce qui touche la vieillesse. Elle tombe sur vous, elle est là subitement sans prévenir. De nos jours on appelle cela pudiquement le troisième âge. Il en est un quatrième qui flotte en robe de chambre dans les couloirs d’hôpitaux.

                 Julien GREEN (Journal – La terre est si belle)

           Ed. Gallimard – Collection la Pléiade – 1990 – page 298

 Voir Résonance n° 2319

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique