compteur
logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

19/03/2017

Citations-3981 à 3990 - A.Jenni

 3981 – Le silence est la propreté de l'esprit.

      Alexis JENNI (L'art français de la guerre)

   Éditions Gallimard – NRF – 2011 – page 61

Mot clef: silence

 

3982 - La capacité d'obéir est infinie, c'est un des traits humains les mieux partagés; on peut toujours compter sur l'obéissance […] L'obéissance est inscrite si profond dans le moindre de nos gestes qu'on ne la voit même plus. On suit.

     Alexis JENNI (L'art français de la guerre)

   Éditions Gallimard – NRF – 2011 – page 92

Mot clef: obéissance

 

3983 – On ne peut pas concevoir ce que la langue ne dit pas.

      Alexis JENNI (L'art français de la guerre)

   Éditions Gallimard – NRF – 2011 – page 111

Mots clefs: langue, mot

 

3984 – L'engueulade de couple est aussi codifiée que les danses symboliques de l'Inde: mêmes poses, mêmes gestes, mêmes mots qui font signe. Tout renvoie à des habitudes de représentation, et tout est dit sans qu'on ait besoin de le dire.

     Alexis JENNI (L'art français de la guerre)

   Éditions Gallimard – NRF – 2011 – page 61

Mots clefs: couple, geste, scène de ménage

 

3985 – Les odeurs sont des particules volatiles, elles s'enfuient des formes matérielles pour constituer en l'air une image que l'on perçoit dans le creux de l'âme.

      Alexis JENNI (L'art français de la guerre)

   Éditions Gallimard – NRF – 2011 – page 124

Mot clef: odorat

 

3986 – La France est l'usage du français. La langue est la nature où nous grandissons; elle et le sang que l'on transmet et qui nous nourrit.

      Alexis JENNI (L'art français de la guerre)

   Éditions Gallimard – NRF – 2011 – page 197

Mot clef: français, France, langue

 

3987 - […] peut-être les individus ne sont-ils que les circonstances dans lesquelles ils apparaissent.

      Alexis JENNI (L'art français de la guerre)

   Éditions Gallimard – NRF – 2011 – page 216

Mots clefs: circonstances, être, individu

 

3988 – Comment supporterais-je cet encombrement qu'est l'autre, si le désir que j'ai de lui ne me fait pas tout lui pardonner? Comment vivre avec ceux que je croise si je ne peux les effleurer des yeux, les suivre des yeux, aimer et souhaiter leur passage, car simplement les voir réveille déjà mon corps? Comment? Si l'amour n'est pas possible entre nous, que reste-t-il?

      Alexis JENNI (L'art français de la guerre)

   Éditions Gallimard – NRF – 2011 – page 235

Mots clefs: amour, désir, encombrement (de l'autre), pardon

 

3989 – Ils ne disent même plus le peuple: les masses, disent-ils. Moi je pense chaque homme comme source unique de vie. Chaque homme vaut d'être sauvé, épargné, aucun ne peut être interchangé, car la vie peut jaillir de lui à tout moment, au moment surtout d'être écrasé, et la vie qui jaillit d'un seul homme est la vie tout entière. On peut appeler cette vie: Dieu.

      Alexis JENNI (L'art français de la guerre)

   Éditions Gallimard – NRF – 2011 – page 300

Mots clefs: dieu, individu, masse, peuple

 

3990 - - Tu crois en Dieu, Montbellet?

    • Je n'en ai pas besoin. Le monde va bien tout seul. La beauté m'aide davantage à vivre.

    • La beauté aussi on peut l'appeler: Dieu.

      Alexis JENNI (L'art français de la guerre)

   Éditions Gallimard – NRF – 2011 – pages 300/301

Mots clefs: beauté, Dieu

16:38 Publié dans Citations | Lien permanent | Commentaires (0)

Bonjour

 – Le bonheur existe. Il n’en existe pas de formule. [...] Equilibre fragile entre une exigence sans cesse rafraîchie et la sagesse, entre l’inquiétude et l’art de vivre.

                  Jean-Louis BORY (Ma moitié d’orange)  

        Editions Presse-Pocket – 1978 – page 150  

 Voir Résonance n° 1374  

18/03/2017

Bonjour

  – Garder l’autre et se garder pour l’autre, c’est cela faire l’amour. Que de soins cela exige ! et de chaque instant. C’est une création continuée. Tout s’arrête, tout meurt, si l’on se contente de recevoir sans rien donner.  

       Jean-Louis BORY (Ma moitié d’orange)  

  Editions Presse-Pocket – 1978 – pages 103-104    

 Voir Résonance n° 1372

16/03/2017

Bonjour

  – Rien n’est plus beau, plus vrai que la vie. Plantes, animaux, hommes. Je crois même à une vie des choses inanimées. J’ai horreur qu’on casse, qu’on démolisse, qu’on mutile. Et c’est mutiler l’amour que séparer le cœur du sexe. Hypocrisie minable. Inconscience grotesque. Ou masochisme dont la « vertu » me retourne le poil. L’amour étiqueté platonique est une sublime faribole.              

              Jean-Louis BORY (Ma moitié d’orange)

        Editions Presse-Pocket – 1978 – page 35    

 Voir Résonance n° 1365

15/03/2017

Bonjour

 – La grande règle, c’est de partir des choses telles qu’elles sont : lorsqu’on a un pommier, lui savoir gré d’être cet arbre qui porte des pommes, et ne pas prétendre lui faire porter des oranges. Accepter, aimer ce qui est, la nature des choses, souvent pesante, mais quelquefois si bonne ; et si belle aux yeux dès que l’on sait y voir ce qu’il faut qu’elle soit.

             Henri POURRAT (Vent de mars)

            NRF Gallimard – 1941 – page 161

 Voir Résonance n° 1360  

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique