compteur
logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

13/04/2017

Bonjour

  – - [...] la puissance et l’argent, le temps et le monde appartiennent aux petits, aux mesquins, et les autres, les êtres humains véritables, n’ont rien. Rien que la mort.

    - Pas autre chose ?

     - Si, l’éternité.       

                   Hermann HESSE (Le loup des steppes)  

                    Le livre de poche – 1991 – page 149      

 Voir Résonance n° 1438

12/04/2017

Bonjour

 

  – [...] la vie n’est pas une épopée héroïque avec des rôles en vedette, mais une cuisine bourgeoise, où l’on se contente de boire et de manger, de prendre un café, de tricoter des bas, de jouer aux cartes et d’écouter la T.S.F. Et celui qui veut et qui a en lui autre chose : l’héroïque, le beau, l’adoration des grands poètes, la piété pour les saints, n’est qu’un imbécile et un don Quichotte.                

              Hermann HESSE (Le loup des steppes)  

           Le livre de poche – 1991 – pages 146-147 

 Voir Résonance n° 1437     

4001 à 4010 - J.Pohier, F.Jacob, H-D.Lacordaire, E.Durkheim, G.Faye

4001 – … [La mort] est en nous, elle fait partie de notre vie, elle fait partie de nous. Elle est nous. Ni notre vie, ni nous-mêmes ne nous réduisons à elle. Mais notre vie et nous-mêmes finissons par nous réduire en elle.

    Jacques POHIER (La mort opportune)

   Éditions du Seuil – Essais – 1998 – page 32

Mots clefs: mort, vie

 

4002 – Les deux inventions les plus importantes, ce sont le sexe et la mort.

     François JACOB (cité par J.Pohier dans « La mort opportune »)

   Éditions du Seuil – Essais – 1998 – page 33

Mots clefs: mort, sexe

 

4003 – La mort est donc une bénédiction, alors que la naissance, la venue à l'existence terrestre est une malédiction.

      Jacques POHIER (La mort opportune)

    Éditions du Seuil – Essais – 1998 – page 51

  Mots clefs: bénédiction, malédiction, mort, naissance

 

4004 - […] la référence catholique à Dieu est un des systèmes les plus efficaces qu'aient inventé les humains pour tirer le tombereau de la douleur.

    Jacques POHIER (La mort opportune)

   Éditions du Seuil – Essais – 1998 – page 94

Mots clefs: catholicisme, Dieu, douleur

 

4005 - […] pour que notre mort soit la plus humaine possible, la condition est que nous puissions la faire nôtre en exerçant sur cette phase essentielle de notre vie la liberté, la responsabilité et le choix qui constituent le meilleur de la condition humaine.

     Jacques POHIER (La mort opportune)

   Éditions du Seuil – Essais – 1998 – page 114

Mots clefs: choix, condition (- humaine), euthanasie, liberté, mort, responsabilité

 

4006 - […] l'euthanasie volontaire n'est pas un choix entre la vie et la mort ni un choix de la mort contre la vie, elle est un choix entre deux façons de mourir.

     Jacques POHIER (La mort opportune)

   Éditions du Seuil – Essais – 1998 – page 154

Mots clefs: choix, euthanasie, mort, vie

 

4007 - […] [Jean Baechler - « Les suicides »] ajoute que tout suicide proclame non seulement le droit à la liberté mais aussi le droit au bonheur et à la dignité.

     Jacques POHIER (La mort opportune)

   Éditions du Seuil – Essais – 1998 – page 200

Mots clefs: Baechler, bonheur, dignité, liberté, suicide

 

4008 – Entre le fort et le faible, entre le riche et le pauvre, entre le maître et le serviteur, c'est la liberté qui opprime et la loi qui affranchit.

     Henri-Dominique LACORDAIRE (Les conférences de Carême)

   Éditions de Gigord – tome III – 1912 – page 473

Mots clefs: affranchissement, faible, fort, liberté, loi, maître, oppression, pauvre, riche, serviteur

 

4009 – Un préjugé ne disparaît pas parce qu'on découvre qu'il est irrationnel, on découvre qu'il est irrationnel parce qu'il est en train de disparaître.

     Emile DURKHEIM – cité par J.Pohier dans « La mort opportune »

   Éditions du Seuil – Essais – 1998 – page 227

Mots clefs: irrationnel, préjugé

 

4010 – La poésie n'est pas de l'information. Pourtant, c'est la seule chose qu'un être humain retiendra de son passage sur terre.

       Gabriel FAYE (Petit pays)

     Éditions Grasset – 2016 – page 16

  Mots clefs: information, poésie

10:30 Publié dans Citations | Lien permanent | Commentaires (0)

11/04/2017

3991 à 4000-A.Jenni, J.Pohier

3991 - - Vous avez un certain talent, je l'ai vu à l'œuvre, mais l'art est un état plus subtil que le talent. Pour se transformer en art, le talent doit prendre conscience de lui-même, et de ses limites, et être aimanté d'un but, qui l'oriente dans une direction indiscutable. Sinon le talent s'agite; il bavarde.

     Alexis JENNI (L'art français de la guerre)

   Éditions Gallimard – NRF – 2011 – pages 438/439

Mots clefs: art, bavardage, but, talent

 

3992 - […] n'est-ce pas la crainte perpétuelle qui s'exprime là, la crainte de toujours, que l'autre, l'autre, l'autre, ait la vraie puissance, la seule: sexuelle?

     Alexis JENNI (L'art français de la guerre)

   Éditions Gallimard – NRF – 2011 – page 459

Mots clefs: crainte, puissance (- sexuelle)

 

3993 – C'est l'avantage et l'inconvénient de vivre seul, de ne travailler que peu, d'être ainsi tout à soi. On est renvoyé à soi; et soi n'est rien.

     Alexis JENNI (L'art français de la guerre)

   Éditions Gallimard – NRF – 2011 – page 460

Mots clefs: introspection, solitude, travail

 

3994 - […] nous sommes entrelacés par la compréhension intime de la langue. Même l'affrontement ne détruit pas ce lien.

    Alexis JENNI (L'art français de la guerre)

   Éditions Gallimard – NRF – 2011 – page 461

Mots clefs: compréhension, langage, langue

 

3995 - « Tu ne peux pas vivre si tu ne penses pas à la mort »

     Alexis JENNI (L'art français de la guerre)

   Éditions Gallimard – NRF – 2011 – page 462

Mots clefs: mort, vie

 

3996 – La violence est une fonction naturelle, personne n'en est dépourvu, elle est enfermée dedans; mais si on lui lâche la bride, elle se répand, et quand on ouvre la boîte où était le ressort, on ne peut plus le plier pour la refermer.

    Alexis JENNI (L'art français de la guerre)

  Éditions Gallimard – NRF – 2011 – page 472

Mot clef: violence

 

3997 – Nous mourons à petit feu de ne plus vouloir vivre ensemble.

     Alexis JENNI (L'art français de la guerre)

   Éditions Gallimard – NRF – 2011 – page 483

Mots clefs: communauté, société

 

3998 – On n'apprend pas impunément la liberté, l'égalité et la fraternité à des gens à qui on les refuse.

     Alexis JENNI (L'art français de la guerre)

   Éditions Gallimard – NRF – 2011 – page 525

Mots clefs: égalité, exemple, fraternité, liberté, pédagogie

 

3999 – Peindre permet d'atteindre cet état merveilleux où la langue s'éteint.

      Alexis JENNI (L'art français de la guerre)

   Éditions Gallimard – NRF – 2011 – page 572

Mots clefs: langue, peinture

 

4000 - Nous n'avons pas personnellement demandé à naître. Nous n'avons pas personnellement demandé à être mortels: cela fait partie de la vie qui nous a été donnée le jour de notre conception. Mais, ce même jour, il nous a été donné de pouvoir devenir un être humain. Or, ce qui fait la grandeur de l'être humain, c'est de pouvoir être – autant que faire se peut – librement responsable de ses actes?

     Jacques POHIER (La mort opportune)

   Éditions du Seuil – Essais – 1998 – pages 24/25

Mots clefs: conception, être humain, liberté, responsabilité

 

 

 

 

15:44 Publié dans Citations | Lien permanent | Commentaires (0)

Bonjour

  – La plupart du temps, les bêtes sont tristes [...]. Et, quand un homme est triste, non parce qu’il a mal aux dents ou qu’il a perdu de l’argent, mais parce qu’il sent une fois, pendant une heure, ce que c’est que de tout, de la vie, alors il ressemble un peu à une bête – il a l’air malheureux, mais plus vrai et plus beau que toujours.  

              Hermann HESSE (Le loup des steppes)  

          Le livre de poche – 1991 – page 105      

 Voir Résonance n° 1435

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique