compteur
logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

31/07/2017

Bonjour

  – Un Anglais agit en toutes choses en fonction de principes : il se bat contre vous pour des principes patriotiques, il vous vole selon les principes de vie des affaires et vous réduit en esclavage pour les principes de l’Empire.

                   Bernard SHAW (Les Pensées)

             Editions le Cherche – Midi – Collection les Pensées – Page 136

 Voir Résonance n° 1966

29/07/2017

Bonjour

  – Ne donnez à vos enfants aucune éducation morale ou religieuse, à moins que vous ne soyez certain qu’ils ne la prendront pas trop au sérieux. Il vaut mieux être la mère de Louis XV ou de la du Barry que d’être celle de Robespierre ou de Marie Tudor.

                                    Bernard SHAW (Les Pensées)

                        Ed.le Cherche – Midi – Collection les Pensées – Page 109

Voir Résonance n° 1963

28/07/2017

4081 à 4090 - C.Dickens,T.de Quincey,F.Bacon,F.Guizot,A.Dumas

4081 - - Vous possédez la sagesse de l'amour, répondit le chanoine mineur, et c'est la plus grande qui ait jamais été connue sur cette terre, souvenez-vous-en.

     Charles DICKENS (Le Mystère d'Edwin Drood)

   Édition Gallimard – Collection La Pléiade – 1991 – page 1085

 Mots clefs: amour, sagesse

 

4082 – Il était fidèle à son devoir, simplement et résolument, dans les circonstances importantes comme dans les plus insignifiantes. Ainsi en est-il toujours pour les âmes droites. Oui, il en fut, il en est, il en sera toujours ainsi pour toutes les âmes droites. Rien n'est petit pour ceux qui sont véritablement grands par l'esprit.

    Charles DICKENS (Le Mystère d'Edwin Drood)

   Édition Gallimard – Collection La Pléiade – 1991 – page 1178

 Mots clefs: devoir, droiture, fidélité

 

4083 - - Oui, c'est de l'opium, mon chéri. Ni plus, ni moins. Et c'est comme pour les créatures humaines sur un point, c'est qu'on entend toujours répéter tout le mal qu'on peut dire de l'opium, mais rarement le bien qu'on peut dire en sa faveur.

     Charles DICKENS (Le Mystère d'Edwin Drood)

   Édition Gallimard – Collection La Pléiade – 1991 – page 1262

 Mots clefs: médisance, opium

 

4084 - « Quel est le seul fardeau que la fortitude humaine ne saurait supporter? ». Je répondrais aussitôt: « C'est le fardeau de l'incommunicabilité. ».

     Thomas de QUINCEY (Confession d'un mangeur d'opium anglais)

   Édition Gallimard – Collection La Pléiade – 2011 – page 115

 Mots clefs: fardeau, incommunicabilité, insupportable

 

4085 – En bref, et pour tout résumer d'un mot, un homme ivre, ou tendant à l'ivresse, se trouve (et se sent) dans un état qui sollicite la suprématie de la partie simplement humaine, et trop souvent la partie animale, de sa nature, tandis que le mangeur d'opium […] sent que la partie divine de sa nature est souveraine, c'est-à-dire que les sentiments moraux jouissent d'une sérénité sans nuages, et que, dominant tout brille, en majesté, la grande lumière de l'intelligence.

     Thomas de QUINCEY (Confession d'un mangeur d'opium anglais)

   Édition Gallimard – Collection La Pléiade – 2011 – page 187

 Mots clefs: intelligence, ivresse, lumière, nature ( - de l'homme), opium

 

4086 – De façon générale, l'impression qui se gravait dans mon esprit était que les pauvres sont, de point de vue pratique, plus philosophes que les riches, qu'ils font preuve, plus volontiers, et avec meilleure grâce, de résignation devant ce qu'ils considèrent comme des maux irrémédiables ou des pertes irréparables.

     Thomas de QUINCEY (Confession d'un mangeur d'opium anglais)

   Édition Gallimard – Collection La Pléiade – 2011 – page 196

 Mots clefs: pauvre, philosophe, résignation, riche

 

4087 – Il est aussi naturel de mourir que de naître, et pour un nourrisson l'un est peut-être aussi douloureux que l'autre.

    Francis BACON (cité par T. de Quincey (Confession d'un mangeur...)

   Édition Gallimard – Collection La Pléiade – 2011 – page 254

 Mots clefs: douleur, mort, naissance, nourrisson

 

4088 – On veut des romans, que ne regarde-t-on l'histoire? Là aussi on trouverait la vie intime avec les scènes les plus variées et les plus dramatiques, le cœur humain avec ses passions les plus vives et les plus douces, et de plus un charme souverain, le charme de la réalité.

     François GUIZOT cité par G.Sigaux (préface des « Trois mousquetaires »)  

  Éditions Gallimard – Collection Gallimard – 2004 – page 9

Mots clefs: histoire, roman

 

4089 – Quiconque tremble une seconde, laisse peut-être échapper l'appât que, pendant cette seconde justement, la fortune lui tendait.

     Alexandre DUMAS (Les Trois Mousquetaires)

   Éditions Gallimard – Collection Gallimard – 2004 – page 9

 Mots clefs: destin, fortune, opportunisme

 

4090 – Un bas fin et blanc, une robe de soie, une guimpe de dentelle, un joli soulier au pied, un frais ruban sur la tête, ne font point jolie une femme laide, mais font belle une femme jolie […]

     Alexandre DUMAS (Les Trois Mousquetaires)

   Éditions Gallimard – Collection Gallimard – 2004 – page 124

 Mots clefs: atours, beauté, élégance, laideur

 

16:06 Publié dans Citations | Lien permanent | Commentaires (0)

Bonjour

  – Le premier amour ne réclame qu’un peu de sottise et beaucoup de curiosité.

                                    Bernard SHAW (Les Pensées)

                        Ed. le Cherche – Midi – Collection les Pensées – Page 100

 Voir Résonance n° 1961

27/07/2017

Bonjour

  – La pierre a sur l’homme l’avantage de couler à pic.

             Georges HENEIN (cité dans le « Nouvel Obs. » daté du 25/02/1995)

 Voir Résonance n° 1950

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique