compteur
logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

02/04/2018

4201 à 4210 - F.Dostoïevski, J.Swift, B.Clavel, B. des Périers

4201 - - Frère, frère, que dis-tu là? Mais tu as versé le sang! répondit Doumia consternée.

          - Le sang, tout le monde le verse, poursuivit-il avec une véhémence croissante. Ce sang, il a toujours coulé à flots sur la terre. Les gens qui le répandent comme du champagne montent ensuite au capitole et sont traités de bienfaiteurs de l'humanité. Examine un peu les choses avant de juger.

     Fiodor DOSTOIEVSKI (Crime et châtiment)

   Éditions Gallimard – Collection La Pléiade – 1991 – page 581

 Mots clefs: bienfaiteur, Capitole, champagne, crime, sang

 

4202 – Le respect de l'esthétique est le premier signe de l'impuissance.

     Fiodor DOSTOIEVSKI (Crime et châtiment)

   Éditions Gallimard – Collection La Pléiade – 1991 – page 582

 Mots clefs: esthétique, impuissance

 

4203 – [tant] il est vrai que les services les plus importants rendus aux souverains sont d'un poids bien léger lorsqu'ils sont mis en balance avec le refus de servir aveuglément leurs passions.

     Jonathan SWIFT (Voyages par Lemuel Gulliver)

   Le club français du livre – Coll. Classiques – 1961 – page 53

 Mots clefs: passion, puissant, servitude, souverain

 

4204 – [Les] idées [des Lilliputiens] relativement aux devoirs des parents sont très différents des nôtres. Ils pensent que l'union de l'homme et de la femme étant fondée sur la loi de nature, ils ne sont pas obligés à prendre soin de leur progéniture. Par la même raison, ils ne croient point que les enfants aient aucune obligation à leurs père et mère pour les avoir mis au monde, ce qui n'est pas un grand bienfait, vu les misères de la vie.

    Jonathan SWIFT (Voyages par Lemuel Gulliver)

   Le club français du livre – Coll. Classiques – 1961 – page 60

 Mots clefs: devoir (- filial), devoir (- parental), enfant, Lilliput, mère, père, progéniture

 

4205 – Cela me confirme la vérité du vieil adage: « Il n'y a rien d'absurde ou d'extravagant qui n'ait té soutenu par quelque philosophe. »

     Jonathan SWIFT (Voyages par Lemuel Gulliver)

   Le club français du livre – Coll. Classiques – 1961 – page 190

 Mots clefs: absurdité, extravagance, philosophe

 

4206 - […] les trônes ne peuvent se soutenir que par la corruption, et le caractère positif, confiant, inflexible, que la vertu donne à un homme, est la chose la plus incommode dans les affaires publiques.

     Jonathan SWIFT (Voyages par Lemuel Gulliver)

   Le club français du livre – Collection Classiques – 1961 – page 200

 Mots clefs: corruption, trône, vertu

 

4207 – Un des principaux mérites des médecins consiste dans l'art des pronostics; il est rare qu'ils en donnent de trompeurs; car s'il s'agit de maladie réelle d'un certain degré de malignité, ils prédisent en général la mort, qu'ils ont toujours le pouvoir de faire arriver, s'ils n'ont pas celui de l'empêcher.

     Jonathan SWIFT (Voyages par Lemuel Gulliver)

   Le club français du livre – Collection Classiques – 1961 – page 254

 Mots clefs: maladie, médecin, mort, pronostic

 

4208 - […] on est vraiment celui que l'on désire être. On est ce dont on se montre le plus digne.

     Bernard CLAVEL (Célébration du bois)

   CLD – Normand et Cie – 1977 – page 41

 Mots clefs: désir, être

 

4209 - […] Une trop grande patience vous consume; un taire vous tient gehenné; un conseil vous trompe; une diete vous desseiche; un amy vous abandonne. Et, pour cela, vous faut-il desesperer? Ne vaut-il pas mieux se resjouir en attendant mieux, que se fascher d'une chose qui n'est pas en notre puissance? Voire mais, comment me resjouiray-je, si les occasions n'y sont? Direz-vous. Mon ami, accoustumez-vous-y; prenez le temps comme il vient; laissez passer les plus chargez; ne vous chagrinez point d'une chose irremediable: cela ne fait que donner mal sur mal. Croyez-moi, et vous vous en trouverez bien: car j'ay bien esprouvé que pour cent francs de melancholie n'acquiterons–nous pas pour cent solz de debtes.

     Bonaventure des Périers (Les nouvelles récréations)

   Le Club Français du Livre – Coll. Merveilles – 1955 – pages 3/4

 Mots clefs: désespoir, mélancolie, patience, réjouissance

 

4210 - […] l'on dit qu'il n'est rien qu'une femme trouve plus mauvais, et non sans cause, que quand l'homme la met en appétit sans la contenter.

     Bonaventure des Périers (Les nouvelles récréations)

   Le Club Français du Livre – Coll. Merveilles – 1955 – page 45

 Mots clefs: amour ( - physique), appétit, désir, impuissance

19:36 Publié dans Citations | Lien permanent | Commentaires (0)

Bonjour

  – Si vous ne me tuez pas, vous êtes un assassin.

       Franz KAFKA, agonisant, à son médecin (« le Monde »  du 9/04/1999)

 Voir Résonance n° 2867

01/04/2018

Joie de PÂQUES pour tous

  – Le langage n’est pas fait que de mots, mais de ce qui est entre les mots et qui les relie, comme le montre la littérature. Les mots ne donnent que le sens, jamais la signification.

               Pierre LEPAPE (cité dans « le Monde » du 9/01/1999)

 Voir Résonance n° 2866

31/03/2018

Bonjour

  – Qu’est-ce que l’amour ? Ce n’est pas l’excitation sexuelle. C’est le besoin de se trouver tous les jours dans la compagnie d’un corps qui n’est pas le sien.

            Dans l’angle de son regard.

            A portée de sa voix.

    (A portée même imaginaire. Même sous forme d’image interne. Beaucoup d’hommes, beaucoup de femmes ont éprouvé qu’on peut aimer un mort. C’est même cette possibilité d’attache par-delà la présence qui définit l’amour.)

    La violence dévastatrice de la découverte d’un amour : un autre a envahi le cœur, le besoin de lui est plus obsédant que soi et plus puissant que la volonté.

    Plus rien de soi ne reste à soi : c’est cela qui déchire. C’est cela qui fait mal tout d’abord dans l’amour. Car l’amour est une expérience non pas féroce mais cruelle.

              Pascal QUIGNARD (Vie secrète)

    Editions Gallimard – NRF – 1997 – pages 289/290

 Voir Résonance n° 2852

30/03/2018

Bonjour

  – […] dans l’amour l’homme quitte son corps quand dans la nourriture il le retrouve et le complète.                       

          Pascal QUIGNARD (Vie secrète)                       

   Editions Gallimard – NRF – 1997 – page 275

 Voir Résonance n° 2849

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique