compteur
logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

16/07/2018

Bonjour

  – […] une fois que les conditions et les chances sont réunies, et que l’homme a réalisé ce qui est en son pouvoir, ce qui ne doit pas venir ne viendra pas, et ce qui doit venir viendra.

    François CHENG (L’éternité n’est pas de trop)

       Éditions Albin Michel – 2002 – pages 23/24

 Voir Résonance n° 3198

15/07/2018

Bonjour

  - - N’oubliez pas un truc loyal : si vous devez prouver que vous avez raison, c’est probablement que vous avez tort.

      Annie PROULX (Cartes postales)

Éd. Rivages poche – Biblioth. étrangère – 2000 – page 318

 Voir Résonance n° 3195

14/07/2018

Bonjour et joyeuse fête nationale

  – - L’étude de l’espace dévoile les plus extraordinaires réalités qui s’offrent à l’esprit humain. Rien ne paraît impossible dans l’espace. Tout est étrange et merveilleux dans ce vide où l’homme n’existe pas. C’est pourquoi les astronomes ne recherchent d’autre compagnie que celles de leurs pairs, car personne n’a pénétré les mêmes mystères qu’eux. Pour eux, il existe une joie sauvage dans l’explosion des étoiles, dans la mort galactique. Ils savent que la faible lumière d’une étoile dans notre ciel infect et pollué a entrepris son voyage il y a des milliers d’années.

En contemplant le ciel vous contemplez le temps et rien de ce que vous voyez n’est le présent – tout est si lointain et reculé que l’esprit humain défaille à mesure qu’il s’approche. Sachez-le, chaque espèce est condamnée à disparaître, y compris la nôtre.

     Annie PROULX (Cartes postales)

Éd. Rivages poche – Bibliothèque étrangère – 2000 – p. 235

 Voir Résonance n° 3194

13/07/2018

Bonjour

  - - Une chose est pire que n’importe quelle souffrance, c’est la perte de l’estime de soi.

   Sandor MARAI (Les braises)

  Éd. Albin Michel – Les grandes traductions – 2002 – page 170

 Voir Résonance n° 3191

12/07/2018

Bonjour

  - - Le destin peut tout nous accorder et nous pouvons tout lui arracher, mais nous ne pourrons jamais changer les goûts, les penchants et le rythme de vie d’un autre et nous luttons en vain contre cette « nature différente » qui caractérise essentiellement l’être que nous aimons.

      Sandor MARAI (Les braises)

Éd. Albin Michel – Les grandes traductions – 2002 – page 153

 Voir Résonance n° 3187

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique